GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: la loi sur la prostitution débattue au Sénat

    media Manifestation à Paris en octobre 2014 pour l'abolition de la prostitution et la pénalisation des clients, un des points clés débattu au Sénat. AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE

    Comment lutter efficacement contre la prostitution? Faut-il sanctionner les prostituées ou plutôt leurs clients? Les législateurs français discutent depuis plus d’un an sur des mesures à prendre, sans parvenir à un consensus. Ce lundi 30 mars, le débat sur la question démarre au Sénat qui se penche sur une proposition de loi fortement modifiée par rapport au texte initial déjà adopté à l’Assemblée.

    La prostitution est légale en France. Seul le proxénétisme est puni. Pourtant, depuis 2003, les prostituées qui essaient de séduire leurs clients sur la voie publique peuvent être sanctionnées par une peine de prison ou une forte amende. Considérant que ce délit dit de racolage n’a pour effet que de stigmatiser et de précariser davantage les prostituées, les députés ont décidé en 2013 de l’abroger et ont proposé, en contrepartie, de pénaliser les clients par une contravention de 1500 euros.

    Un an après le vote à l’Assemblée nationale, les sénateurs risquent de s’y opposer. Un texte remanié en commission spéciale du Sénat et soumis à l’examen de la chambre haute du Parlement prône désormais la politique inverse :  le maintien du délit de racolage et la non-pénalisation des clients. Selon les auteurs de cette proposition, il s’agit de mesures qui aident la police à identifier des proxénètes et des réseaux de traite d’êtres humains.

    Quant aux prostituées, elles combattent tout projet de répression qui viserait aussi bien elles-mêmes que leurs clients. Elles craignent d’être condamnées à encore plus de clandestinité et de pauvreté.

    → Réécouter le débat du jour: quelle politique adopter à l'égard de la prostitution?

    On va rentrer dans la clandestinité, on va se cacher pour avoir des clients. Ce sera très dangereux car il y aura des "macs" qui vont en profiter, qui vont vouloir travailler avec nous

    Manifestation des travailleuses du sexe à Paris 30/03/2015 - par RFI Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.