GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Conseil national du PS: quatre motions enregistrées

    media Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis lors de sa conférence de presse après le Conseil national du PS qui s'est tenu à huis clos à l'Assemblée nationale. Paris, le 11 avril 2015. AFP PHOTO / ALAIN JOCARD

    La préparation du congrès du Parti socialiste est entrée dans sa phase active après la présentation, lors du dernier Conseil national du PS ce samedi, des quatre motions. Elles seront proposées au vote des militants d’ici le congrès de Poitiers au mois de juin, où la nouvelle ligne sera adoptée, en même temps que le nouveau premier secrétaire sera désigné.

    Les socialistes ne sont pas d’accord, mais à les entendre c’est plutôt de bon augure pour le congrès de juin. Cela veut dire qu’ils vont débattre du fond et pas seulement des questions de personnes. En rejoignant le texte de Jean-Christophe Cambadélis censé soutenir la politique du gouvernement, Martine Aubry a évité une bataille de leadership qui aurait obligatoirement donné au congrès des allures de guerre civile. Mais cela n’a pas pour autant aplani toutes les différences.

    Le rassemblement cher à Jean-Christophe Cambadélis est certes suffisamment large pour augurer d’une victoire finale, mais trop étroit pour éviter des débats sur la ligne politique du parti, son soutien au gouvernement et sa capacité à répondre aux attentes du peuple de gauche qui a manifesté à plusieurs reprises son désarroi dans les urnes.

    Une motion de « compromis »

    Jean-Christophe Cambadélis défend une motion de « compromis » entre les attentes des uns et des autres. Il a expliqué son choix : « Dans notre motion, nous apportons des réponses précises. Qu’il s’agisse d’un meilleur ciblage vers les PME ou qu’il s’agisse du pacte de responsabilité. Mais nous voulons faire que la fin du quinquennat s’articule tout entier autour de l’égalité pour le droit à un environnement préservé. Pour l’éducation, premier sujet, premier projet, premier budget. Pour la sécurité sociale professionnelle, pour la santé, partout et pour tous. Enfin, c’est le maître mot de cette motion : nous voulons nous renouveler. Nous voulons le renouveau dans les têtes et des têtes. Nous voulons à la fois revisiter nos idées et faire émerger une nouvelle génération. »

    Les frondeurs qui réclamaient un congrès depuis des mois comptent quant à eux saisir l’occasion pour faire entendre leur voix et mobiliser les militants déçus. Benoît Hamon, ancien ministre de l'Education qui a quitté le gouvernement à cause d'un désaccord sur la ligne politique, a signé la motion des fondeurs intitulée : « A gauche pour gagner ». « Nous avons cherché à affirmer clairement nos valeurs », souligne-t-il. « Nous, on a l’avantage de la clarté sur nos objectifs. Nous avons proposé quelques réformes qu’il serait nécessaire de mettre en œuvre pour répondre aujourd’hui à la situation des petits retraités, des veuves, des employés, des fonctionnaires, sans tout remettre en cause, mais on a besoin que la gauche s’intéresse aux gens et pas simplement aux indicateurs économiques, ceux des marchés et de la commission économique européenne. Je crois qu’avec beaucoup de simplicité, beaucoup de naturel, nous avons défendu ces propositions-là. Des propositions qui sont et claires et cohérentes. »

    Chacun va donc proposer sa recette pour réussir à remettre le PS en ordre de marche avant les prochaines échéances électorales. Car c’est bien l’objectif partagé par tous et les militants trancheront par un vote le 21 mai prochain. Les textes, dont le contenu n'est pas encore connu, seront définitivement déposés dimanche à 14h avec l'ensemble de leurs signatures.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.