GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: le PS en ordre de marche pour le congrès

    media Jean-Christophe Cambadelis, Premier secrétaire du parti socialiste et grand ordonnateur du congrès de juin prochain. RFI

    La campagne interne pour le congrès du parti socialiste est lancée. Les responsables de l'aile gauche du PS et des «frondeurs» ont présenté jeudi leur équipe chargée de soutenir leur motion pour le congrès de Poitiers avec une motion intitulée «A gauche pour gagner», dont le premier signataire est le député Christian Paul. Des frondeurs qui luttent contre la petite musique d’un congrès joué d’avance.

    Tout faire pour éviter un congrès anesthésié face à une motion du 1er secrétaire du parti qui regroupe large, de l’aile droite du PS à Martine Aubry. Face à un texte qui reprend leurs revendications les plus fortes (réforme fiscale et refus de l’extension du travail le dimanche), face au travail d’orfèvre du stratège en chef, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du parti, les frondeurs doivent trouver un espace : celui des gardiens du temple des promesses de campagne.

    « Ce qui nous guide, explique leur chef de file Christian Paul, c’est la conviction qu’il faut vraiment faire la clarté sur les idées ; tout faire pour éviter le grand écart entre les discours et les actes. Nous avons déjà connu cela après 2012 : grand écart entre le discours du Bourget qui a été un moment formidable de mobilisation et ensuite les politiques qui sont menées. Si beaucoup de Français sont déçus aujourd’hui, c’est pour cette raison ».

    Des Français déçus, des militants socialistes découragés. Après quatre défaites, ils ne sont plus que 60 000 environ aujourd’hui, moitié moins qu’il y a trois ans. Et ceux qui restent sont surtout légimistes, parie la direction. Alors pour rassurer les militants, les frondeurs se gardent bien de promettre de renverser la table mais d’aider François hollande à réorienter sa politique pour être réélu ; en somme faire le bien du président à l’insu de son plein gré.

    Le vote des militants pour choisir entre les quatre motions déposées aura lieu le 21 mai. Le congrès de Poitiers se tiendra lui du 5 au 7 juin.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.