GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: le service militaire adapté importé en métropole

    media Francois Hollande a annoncé la création de sept centres de «service militaire volontaire» d'ici à l'an prochain. Reuters

    Former des jeunes sans qualification dans un cadre militaire : c'est une des mesures prônée par François Hollande pour lutter contre le chômage des 17-26 ans. Le président français, en déplacement ce lundi à Alençon (Orne), a annoncé l'ouverture de sept centres de formation professionnelle encadrés par des militaires. Un dispositif qui existe déjà depuis plus de 50 ans dans les Outre-mer. Mais en quoi consiste exactement ce service militaire adapté ?

    Etre à l'heure, travailler en équipe et respecter le chef. Voilà les valeurs inculquées depuis 1961 dans les centres de service militaire adapté des Antilles, de Guyane ou de Nouvelle-Calédonie, à grand renfort d'uniformes et de Marseillaise.

    Plus de 5000 ultramarins entre 17 et 25 ans suivent ce cursus très discipliné chaque année. Des jeunes sans diplômes, souvent en rupture sociale, issus de milieux défavorisés et à qui l'Etat offre une seconde chance.

    Nourris, logés et payés 350 euros par mois pendant un an, ces jeunes apprennent un métier dans le secteur du bâtiment, de la restauration, ou de la gestion d'entreprise. En parallèle, ils suivent une remise à niveau scolaire, passent le permis de conduire et se forment aux premiers secours.

    Un service militaire volontaire qui a fait ses preuves puisque trois jeunes sur quatre trouvent un emploi à la sortie. Mais c'est un dispositif très couteux : 211 millions d'euros déboursés par l'Etat chaque année. Le « service militaire volontaire » en France va donc être testé dans sept centres qui vont ouvrir d'ici un an, dont trois à la rentrée prochaine avec pour objectif l'accueil de 860 jeunes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.