GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: la jupe longue et noire d’une collégienne crée la polémique

    media Capture d'écran du journal «L'Ardennais» L'Ardennais

    A Charleville-Mézières, dans le nord-est de la France, une collégienne n'a pas pu se rendre en cours à cause d'une jupe longue et noire, assimilée à « un signe ostentatoire d'appartenance religieuse ». L'incompréhension gagne les réseaux sociaux, et les messages de soutien à Sarah se multiplient.

    Les manifestations de soutien à Sarah K., qui ne souhaite pas donner son nom, se multiplient sur les réseaux sociaux. Cette collégienne de 15 ans, scolarisée au collège Léo Lagrange de Charleville-Mézières, a été exclue à deux reprises de son établissement. Non pas pour le port du voile qu'elle enlève avant d'entrer au collège, mais en raison de sa jupe jugée trop longue et considérée comme un signe religieux ostentatoire.

    Or, la loi de 2004 précise que les signes et les tenues qui sont portés pour revendiquer une appartenance religieuse sont interdits. On pense évidemment au voile, à la kippa, à une grande croix ou à un turban sikh, mais pour l'Observatoire de la laïcité, une jupe noire ne contrevient pas à la loi a priori.

    Siham Assbague, du collectif Je porte ma jupe comme je veux, est indignée. Selon elle « il y a une dérive très clairement autour de l’application de la loi de mars 2004 avec des directeurs d’établissement qui, sous prétexte qu’elles portent une jupe trop longue ou qu’elles aient une tenue qui déplaît, privent certaines jeunes filles d’éducation. C’est tout a fait scandaleux et ça ne reflète pas du tout les valeurs d’égalité et de liberté qui sont censées être celles de la France ».

    « Aucune élève ne peut et n'a d'ailleurs été exclue en raison de la longueur ou de la couleur de sa jupe », a déclaré pour sa part Najat Vallaud-Belkacem sur RTL ce jeudi 30 avril. « Ce qui s'est réellement passé [...], c'est que l'équipe pédagogique a fait preuve de discernement pour juger du caractère prosélyte, ou pas, non pas de la tenue mais de l'attitude de l'élève », a précisé la ministre de l'Education.

    Cent trente cas de lycéennes ou collégiennes interdites de cours pour des tenues « jugées abusivement ostentatoires » ont été recensés en 2014.


    « Ça me semble excessif »

    Dans les rues de la capitale, près de la Cité Universitaire, un quartier cosmopolite, situé dans le XIVe arrondissement, les femmes sont consternées par cette polémique. Interdire la jupe longue, ça va trop loin.

    Je pense qu’ils devraient laisser porter des jupes, tout simplement on a le droit de s’habiller comme on veut, ce n’est pas forcément un signe religieux. […] Je ne suis pas musulmane mais je porte des jupes longues. […] Ça me semble excessif juste pour la jupe, après effectivement qu’ils essaient de lutter, ça me semble normal sur certaines choses.

    Réactions de femmes dans les rues de Paris

    par Carlotta Morteo

    29/04/2015 - par RFI Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.