GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Huit ans de prison pour Gilles Le Guen, ex-jihadiste français au Mali

    media Gilles Le Guen était poursuivi pour avoir pris part à l'offensive des islamistes sur la ville de Diabali, au Mali, en janvier 2013. AFP PHOTO / EMILIE OPRESCU

    Gilles Le Guen a été condamné à 8 ans de prison ce vendredi 15 mai par le tribunal correctionnel de Paris. Ce Français de 60 ans a été reconnu coupable d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Il était notamment poursuivi pour avoir pris part à l'offensive des islamistes sur la ville de Diabali, au Mali, en janvier 2013.

    Au moment où le président de la 16e chambre du Tribunal correctionnel de Paris a énoncé son verdict, Gilles Le Guen a clairement accusé le coup, le regard perdu dans le vide. Huit ans de prison ferme, c'est une condamnation qui est conforme aux réquisitions du procureur, mais qui a réellement surpris son avocat.

    En effet, et cela s'est vu lors de l'audience de la semaine précédente, Gilles Le Guen n'est pas ce qu'on appellerait classiquement un jihadiste. C'est un homme de 60 ans, converti à l'islam depuis plus de trente ans, qui vivait dans le désert, à proximité de Tombouctou, quand Aqmi (al-Qaïda au Maghreb islamique) est arrivé.

    Sympathisant de l'organisation terroriste, il en rejoint les rangs. On l'a notamment vu en 2012 dans une vidéo, à côté d'une kalachnikov, menaçant la France. En 2013, il a également participé, de loin, à l'offensive sur Diabali, ville située à 400 km au nord de Bamako, avant de se faire arrêter.

    Ses regrets n'ont pas convaincu le tribunal

    Au cours de son procès, il a vivement regretté cette période de sa vie. Aqmi, « ces gens là », comme il dit, n'ont rien à proposer au peuple. Cela n'aura donc pas convaincu le président du tribunal.

    Maître Alexandre Vermynck, son avocat, a annoncé son intention de faire appel. « On est déçu de ce jugement. (…) On est dans une affaire très particulière d’un homme converti à l’islam depuis plus de 30 ans, qui vivait dans le désert depuis plus de 20 ans (...) et qui simplement, quand Aqmi est arrivé et a pris le pouvoir (...) s’est dit 'voilà un groupe qui propose de vivre selon les lois de l’islam, et bien, par curiosité, en tant que musulman attaché à un islam rigoureux, je vais voir ce que c’est de vivre dans un Etat soumis aux lois musulmanes'. (…) Je pense plutôt qu’il s’agit d’un homme pour qui la quête mystique et religieuse est importante et un homme très original, mais qui ne représentait et qui ne représentera aucun danger pour la société française et la société occidentale. »

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.