GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: le nouveau visage de l'armée de terre

    media Des hélicoptères de l'armée française photographiés en janvier 2015 à Goa, au Mali. AFP PHOTO / DOMINIQUE FAGET

    L'armée de terre présente, ce jeudi 28 mai, son nouveau modèle, appelé « armée de terre au contact ». Cette nouvelle organisation, conséquence de la menace terroriste qui pèse sur le pays, passe par des recrutements et une moindre déflation d'effectifs. Cet objectif de modernisation va de pair avec l'arrivée progressive de nouveaux matériels.

    Avec la nouvelle organisation de l'armée terre, c'est la fin des lourdes structures héritées de la Guerre froide. La pyramide a donc été allégée avec 1 chef et 4 grands subordonnés. Côté organisation, le réservoir de forces opérationnelles devra atteindre 77 000 hommes en 2017 ce qui implique 11 000 recrutements supplémentaires avec, par ailleurs, seulement 6 500 suppressions d'effectifs. Deux grandes divisions seront mises sur pied, contenant chacune 3 brigades, soit 6 brigades au total : 2 blindées, 2 médianes, 2 légères. Elles regrouperont 42 régiments équipés à terme de nouveaux blindés et de chars Leclerc rénovés.

    Une 7e brigade sera totalement refondue. Il s'agit de la 3e brigade mécanisée de Clermont-Ferrand, surnommée Brigade Serval, pour son intervention victorieuse au Mali début 2013. Ses régiments devraient être redistribués. Cette 7e brigade, sera dédiée à l'aérocombat. Elle regroupera les hélicoptères de combat de manœuvres.

    « L'armée de terre est aujourd'hui le premier opérateur d'hélicoptères en Europe», assure le général Jean Pierre Bosser, «340 machines, mais à peine une vingtaine au Sahel». L'armée de terre «va ressembler à une grande entreprise en resserrant aussi ses activités autour de ses métiers», souligne son chef d'état-major, avec la mise en place de grands piliers « renseignement, systèmes d'information et de communication, logistique et maintenance ». Enfin, les forces spéciales très sollicitées depuis 2013 seront renforcées pour atteindre 4 000 hommes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.