GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Attentat en Isère: à Saint-Priest, les voisins choqués de Yassin Salhi

    media Les policiers français ont interpellé vendredi 26 juin la femme et la soeur du suspect de l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier, Yassin Salhi, qui réside dans un immeuble (photo) de la commune de Saint-Priest dans le Rhône. REUTERS/Emmanuel Foudrot

    Au lendemain de l'attentat qui a visé l'usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier, quatre personnes ont été entendues par la police, dont le suspect de l'attaque Yassin Salhi, sa femme et sa sœur. Ce père de trois enfants habite à Saint-Priest, commune de 42 000 habitants près de Lyon. Ce samedi 27 juin, ses voisins sont toujours sous le choc.

    Avec notre envoyé spécial à Saint-Priest,  Simon Rozé

    Yassin Salhi habite avec sa femme et ses trois enfants dans un petit immeuble de quatre étages, avec une cour entourée d'arbres. Un endroit très calme où les enfants ont l’habitude de jouer.

    La journée de vendredi 26 juin a donc été traumatisante pour les habitants. D’abord, la nouvelle de l’attentat à Saint-Quentin-Fallavier, à une vingtaine de kilomètres de Saint-Priest, puis la révélation du nom du principal suspect, Yassin Salhi. Enfin, l’intervention des forces de l’ordre dans l’après-midi, qui ont perquisitionné son domicile avec beaucoup de moyens : police scientifique, brigade de recherche et d’intervention.

    Ils sont restés près de six heures et sont repartis en emmenant avec eux la femme et la sœur de Yassin Salhi. Si l'on ajoute à cela les caméras et les médias du monde entier, pas étonnant que ses voisins aient l’impression ce samedi matin d’être encore dans un mauvais rêve.

    Ambiance pesante

    « On a été choqués de savoir ce qui s'est passé, confie l'un d'eux à RFI. Jamais on n'aurait pu s'en douter. Il [Yassin Salhi ndlr] jouait souvent avec les enfants au foot en bas [de l'immeuble]. Après, on ne peut pas toujours savoir ce qui se passe. Maintenant on va se méfier de tout le monde ! »

    Un autre habitant résume bien l'état d'esprit du voisinage. « On ne se réveille pas tous les jours en se rendant compte que l’on habitait le même coin qu’un terroriste. » Le sujet est évidemment sur beaucoup de lèvres, mais ce qui domine, c’est avant tout l’incompréhension. Comme souvent dans ce genre d’histoires, c’est une personne calme, qui ne fait pas de vague, qui est en cause.

    A Saint-Priest comme dans toute la région, le plan Vigipirate a été renforcé au niveau maximum « alerte attentat ». Au total, 650 militaires et plus de 10 000 policiers et gendarmes sont déployés en Rhône-Alpes, essentiellement devant les sites où se rassemblent les gens, comme les centres commerciaux, mais aussi les sites industriels sensibles, les sites Seveso, comme l’usine d’Air Products qui a été visée vendredi 26 juin. Ce samedi matin, son accès était toujours bloqué par un barrage de la gendarmerie.

    REPORTAGE

    J'ai eu énormément peur de la suite qui allait être donnée à cette histoire parce que c'est mon voisin, c'est la première fois qu'un truc comme ça arrive dans notre quartier.

    Devant l'immeuble de Yassin Salhi, suspect de l'attentat d'une usine en Isère 27/06/2015 - par Simon Rozé Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.