GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Isère: Yassin Salhi mis en examen pour des actes de nature terroriste

    media Le procureur de Paris, François Molins, a mis en examen Yassin Salhi, le principal suspect de l'attentat de l'Isère, pour des actes de nature terroriste. AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

    Yassin Salhi a été mis en examen ce mardi matin par François Molins, le procureur de Paris, notamment pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste. Le principal suspect de l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier justifiait son acte par des raisons personnelles et en niait la nature terroriste. Mais ses explications n'ont pas convaincu le procureur.

    Durant les 96 heures passées en garde à vue, le principal suspect de l'attentat de l'Isère s'était d'abord terré dans le mutisme, avant de passer aux aveux.

    Mais s’il a reconnu avoir décapité son patron, il n'a, dit-il, aucun souvenir d'avoir mis en scène ce crime. Selon lui, les raisons derrière ces actes n'ont aucun lien avec une volonté de provoquer la terreur. Ce sont des difficultés personnelles et professionnelles qui l'ont poussé à commettre ce crime.

    Cette justification n'a donc pas convaincu le procureur Molins qui n'a guère goûté cette amnésie jugée opportune. La photographie sur laquelle Yassin Salhi pose à côté de la tête découpée de sa victime, photographie qu'il a tout de suite envoyé à l'un de ses amis parti en Syrie, la mise en scène de ce meurtre, autant d’éléments qui reprennent les codes et la recherche de médiatisation dont est coutumier l’organisation de l'Etat islamique. « En fait, l'un n'exclut pas l'autre, explique François Molins. Le choix de tuer quelqu'un à qui il en voulait n'est pas exclusif du mobile terroriste. »

    Le dossier passe donc dans les mains du juge d'instruction et Yassin Salhi a été placé en détention provisoire.

    Les actes de Yassin Salhi correspondent très exactement aux mots d’ordre de Daesh qui appelle régulièrement à commettre des actes de terrorisme sur les territoires français

    François Molins revient sur les raisons qui l'ont poussé à qualifier de terroristes les crimes attribués à Yassin Salhi 30/06/2015 - par Simon Rozé Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.