GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Turquie-procès du putsch manqué en 2016: vingt-quatre condamnations à la prison à vie (agence)
    • Arabie: une usine de dessalement a été visée par une attaque des rebelles yéménites (coalition)
    • Intempéries: à Toulouse, le métro et le train sont perturbés après de violents orages nocturnes
    • Syrie: d'après l'OSDH, plus de 100 combattants (soldats syriens et jihadistes) ont été tués en deux jours dans la région d'Idleb
    • Drone américain abattu: les frontières sont «notre ligne rouge», dit un général iranien
    • Décès de Morsi: l'Egypte dénonce les accusations «irresponsables» de la Turquie
    • Chine: le procès pour corruption de l'ancien patron d'Interpol s'est ouvert (médias)
    France

    Attentat en Isère: les informations de RFI sur l'implication de l'EI

    media L'auteur présumé de l'attentat en Isère du vendredi 26 juin, Yassin Sahli, aurait bien été poussé par l'EI à passer à l'action violente en France. REUTERS/Emmanuel Foudrot

    Yassin Salhi a été mis en examen mardi 30 juin pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste. Cet attentat « correspond aux mots d'ordre de Daech », selon le procureur de Paris. François Molins a déclaré que les actes de Yassin Salhi répondent à « un mobile terroriste », même s'il tente de les justifier « par des considérations personnelles ». Selon la justice française, Yassin Sahli est parvenu à envoyer par messagerie WhatsApp un selfie avec la tête décapitée de sa victime en Syrie, à l'une de ses connaissances françaises membre du groupe EI. Des informations confirmées par plusieurs sources contactées par RFI au sein de l'organisation.

    Selon une première source contactée par RFI au sein du groupe Etat islamique, l'attentat du vendredi 26 juin en Isère n'a pas été directement commandité par l'organisation jihadiste. En revanche, selon ce combattant actif en Syrie depuis plus de deux ans, un Français de l'EI a bien incité Yassin Salih, via les réseaux sociaux et par téléphone, à passer à l'action violente en France.

    En garde à vue, Yassin Salhi nie pourtant toute motivation jihadiste. Mais selon François Molins, procureur de Paris, certains faits ne trompent pas : la décapitation, l'exhibition de la tête, le corps de la victime enveloppé dans le drapeau frappé de la profession de foi musulmane : « Cela correspond très exactement aux mots d'ordre de Daech ».

    Et surtout, en Syrie, un certain Sébastien Younes a reçu de Yassin Salhi, par messagerie WhatsApp, un selfie avec la tête décapitée de sa victime. Selon le procureur, ce dernier a demandé l'autorisation à l'organisation Etat islamique de diffuser la photo.

    Des informations confirmées, là aussi, par une deuxième source contactée par RFI au sein du groupe Etat islamique. Selon ce jihadiste, l'organisation réfléchirait actuellement à diffuser ou non cette photo, avec en arrière-fond d'autres images et peut-être un discours audio du porte-parole de l'EI Abou Mohamed al-Adnani qui, depuis septembre 2014, appelle à tuer des Français partout et par tous les moyens, en représailles aux frappes de la coalition en Irak.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.