«Climat et Territoires»: la contribution des collectivités à la COP 21 - France - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

«Climat et Territoires»: la contribution des collectivités à la COP 21

media Le président François Hollande lors du sommet «Climat et territoires», à Lyon, le 1er juillet 2015. REUTERS/Ian Langsdon/Pool

Le sommet mondial « climat et territoires » qui s'est terminé jeudi soir à Lyon était le premier du genre à rassembler autant de monde. Près de 800 personnes ont participé aux ateliers et séances plénières pour partager leurs expériences. Les représentants des villes et régions du monde se positionnent en acteurs fondamentaux de la lutte contre le changement climatique.

Avec notre envoyée spéciale à Lyon, Agnès Rougier

Pendant deux jours, des maires, des représentants d’ONG et de réseaux internationaux comme Cités et gouvernements locauxunis ont fait un état des lieux de leurs actions sur le terrain pour réduire le changement climatique. À la fin du sommet, ensemble, ils ont signé une déclaration qui les engage à poursuivre leurs efforts.

« Nous avons un texte qui est à la fois signé par toutes les grandes organisations internationales de collectivités territoriales, l’organisation mondiale des syndicats, les grandes organisations mondiales du monde économique, la grande coalition des ONG », s'est ainsi réjoui le sénateur Ronan Dantec, l’un des organisateurs de l’événement.

Une contribution considérée comme majeure au plus haut niveau de l'Etat, comme en a témoigné la présence du président Hollande, qui a fait de la prochaine conférence climat à Paris, la COP 21, en novembre 2015, une des priorités de son quinquennat.

Porter le texte aux négociateurs de la COP 21

La volonté des représentants des collectivités locales est maintenant de porter ce texte aux négociateurs de la prochaine COP 21. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et organisateur de la conférence de Paris en a pris acte : « Les Etats et les territoires doivent être des alliés pour le climat. Nous devons, nous, gouvernements, tenir le plus grand compte de votre message et vous devez, vous, apporter tout votre appui, qui est absolument décisif. »

Et en justifiant de leur action efficace, les élus locaux et représentants territoriaux souhaitent une participation plus importante aux futures négociations climatiques.

→ À (RE)LIRE : COP 21: les villes veulent peser sur les négociations climatiques

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.