GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Éliminatoires CAN 2021 : le Sénégal bat largement l’Eswatini lors de la deuxième journée (4-1)
    • Iran: face aux «émeutes», l'Etat «ne doit pas autoriser l'insécurité» (Rohani)
    • Éliminatoires CAN 2021 : le Bénin l’emporte face à la Sierra Leone lors de la deuxième journée (1-0)
    • Éliminatoires CAN 2021 : le Burkina Faso s’impose au Soudan du Sud lors de la deuxième journée (2-1)
    • Éliminatoires CAN 2021 : l’Afrique du Sud gagne à domicile face au Soudan lors de la deuxième journée (1-0)
    • Éliminatoires CAN 2021 : le Tchad s’incline à domicile face au Mali lors de la deuxième journée (2-0)
    • Burkina Faso: 32 «terroristes neutralisés» lors de deux opérations de l'armée
    • Iran: un policier a été tué par des «émeutiers» dans l'ouest (média d'Etat)
    • Washington et Séoul reportent leurs manoeuvres aériennes conjointes en «signe de bonne volonté» (Esper)
    France

    France: l’inscription à l’état civil d’enfants nés de GPA validée

    media La GPA est prohibée en France, avec des peines pouvant aller jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende. Gettty Images/Paul Morris

    La Cour de cassation a validé ce vendredi l’inscription à l’état civil des enfants nés d’un père français et d’une mère porteuse à l’étranger via une gestation pour autrui.

    Dorénavant, les autorités françaises ne pourront plus refuser de reconnaître les filiations des enfants nés d’une gestation pour autrui (GPA) à l’étranger, et l’inscription sur les fichiers d’état civil ne pourra plus être contestée.

    Pour Dominique Boren, dont le fils est né en Russie grâce à une GPA, c’est enfin la reconnaissance officielle de sa famille. Un cas particulier qui va faire jurisprudence. « Il s’agit ni plus ni moins de la reconnaissance pour nos enfants, pour notre fils et pour tous les autres enfants du simple fait d’être français et d’avoir les droits qui y sont attachés, se réjouit-il. La Cour de cassation a aujourd’hui fait honneur au système juridique français, parce que dans sa très grande sagesse, elle a écarté tout ce qu’on a voulu nous faire croire qui allait être de l’ordre du biologique, des tests ADN et autres sottises. Elle a dit non, avec un non clair et définitif. »

    La GPA reste interdite en France

    Tugdual Derville, de l'association Alliance Vita, lui, dénonce une décision de justice « très grave », au nom de « l'intérêt de l’enfant qui n’est pas un matériel qu’on peut acheter, se procurer » et des femmes dont le corps n’est pas une marchandise. Le droit à l'inscription à l'état civil français d'enfants nés de GPA à l'étranger alors que la France n'a pas encore légalisé la GPA veut dire, selon lui : « n’hésitez pas à transgresser des principes fondamentaux reconnus aujourd’hui par la France, parce que finalement, vous aurez satisfaction ».

    Si la GPA reste interdite en France, les enfants nés d’une GPA à l’étranger pourront être inscrits à l’état civil, et ce sans condition, pas même un test de paternité, comme l’avait requis le parquet de la Cour de cassation. Cette décision fait suite à la condamnation en juin par la Cour européenne des droits de l’homme de la France pour son refus de reconnaître la filiation entre deux couples et leurs enfants nés d’une mère-porteuse aux Etats-Unis.

    « C’est évidemment une grande victoire après la Cour européenne des droits de l’homme, après le Conseil d’Etat, la Cour de cassation française revient sur sa jurisprudence, et reconnaît qu’il s’agit bien de transcrire », s’est réjoui Patrice Spinosi, l'avocat du Défenseur des droits.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.