GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: nombreux appels pour le climat au Sommet des consciences

    media Sommet des consciences Le président Hollande prononce un discours, lors du Sommet des consciences, à Paris, le 21 juillet 2015. REUTERS/Etienne Laurent/Pool

    Cinq mois avant le début de la conférence climat à Paris, le Conseil économique social et environnemental a accueilli le Sommet des consciences. Quarante leaders d'opinion et personnalités internationales se sont réunis pour présenter des solutions sur les problématiques climatiques et préparer les discussions qui seront abordées lors de la COP 21.

    Rien n'est gagné, tout reste à faire. Voilà le message qu'ont tenté de transmettre les dignitaires religieux, les sages et les philosophes réunis à Paris ce mardi. Présidant l'ouverture du sommet, François Hollande l'affirme : l'objectif de ramener le réchauffement climatique sous les 2°C est encore loin d'être atteint. « Avec les négociations et avec les contributions qui ont été déposées par chacun des Etats, nous sommes encore au-dessus de 2 degrés. Sans doute, trois degrés. », a déclaré le président de la République, lors de son discours.

    De son côté, l'envoyé spécial du chef de l'Etat pour la protection de la planète, Nicolas Hulot, tente encore un appel aux hommes politiques. Pour lui, ils devraient penser, donc décider, en fonction de l'héritage qu'ils entendent laisser. « L'objet de cette conférence, c'est de mettre chacun au pied de sa conscience, de faire en sorte que tous ceux qui ont une responsabilité pour le succès de la conférence de Paris ne viennent pas simplement parce qu'ils ont un rôle à jouer, mais viennent avec leur conscience d'homme, leur conscience de parent », a-t-il notamment souhaité.

    Venu lui aussi s'exprimer sur le changement climatique, l'ancien secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, a enjoint les futurs participants à la COP 21 à compter avec l'Afrique. « N'oublions pas que l'Afrique peut et doit faire partie de la solution au changement climatique. Le continent en subit déjà les conséquences désastreuses. Pourtant, c'est la région qui contribue le moins aux émissions de gaz », a-t-il déclaré, avant d'ajouter : « sans mesures, le changement climatique transformera des zones entières de terres arables en poussière, et il y aura des famines et un exode rural massif. »

    Dans les coulisses, c'est plutôt le pessimisme qui prédomine. D'après le ministre des Affaires étrangères, les négociateurs butent encore sur des grandes questions politiques. Et il ne reste plus que cinq mois pour arriver à un accord ambitieux qui limite le changement climatique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.