GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    L'un des plus vieux bidonvilles rom de France démantelé

    media Des Roms dans le camp de Stains (Seine-Saint-Denis), le 16 décembre 2014. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

    Le Samaritain où vivaient quelque 200 à 300 personnes depuis près de six ans a été démantelé. Ce jeudi, à la demande du maire communiste de la Courneuve, les forces de l'ordre sont arrivées avec des bulldozers.

    Personne ne s'y attendait. En ce début d'après-midi, les occupants du bidonville du Samaritain ont été surpris par l'arrivée en masse des forces de l'ordre. La plupart d'entre eux étaient encore au travail. C'était le cas de Joszef Farkas, jeune Rom de 17 ans, encore sous le choc et en colère : « On a été dégagés dans la rue comme des chiens, et ça ce n'est pas légal du tout, ce n'est pas humain. Les gens qui sont sous la pluie, dans la rue en ce moment avec ce temps, c'est dégueulasse, illégal. »

    Serrés sous des parapluies, quelques familles, surtout des femmes et des enfants chargés de sacs, ont pu récupérer quelques affaires. Nathalie Godard, de Médecins du Monde, est inquiète : « C'est une journée extrêmement pluvieuse, très froide, ce qui rajoute aux conditions très difficiles de se retrouver à la rue. On a distribué une trentaine de tentes, et les personnes sont en train de chercher un endroit où s'abriter et vont retrouver une logique de survie, où immédiatement le besoin est de savoir où dormir, où s'abriter, et comment faire pour se nourir. »

    Pour l'instant, la mairie a proposé des hébergement d'urgence à une douzaine de familles. Pour les autres, près de 200 personnes, il n'y a aucune solution de relogement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.