GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Janvier
Vendredi 20 Janvier
Samedi 21 Janvier
Dimanche 22 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 24 Janvier
Mercredi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cinq soldats égyptiens tués dans la péninsule du Sinaï le dimanche 22 janvier par des «éléments fondamentalistes» (armée)
    • Astana: il n'y aura pas de pourparlers en face à face pour la première session (porte-parole rebelles syriens)
    • Chine: il y avait 731 millions d'internautes dans le pays en décembre 2016 (+6,2% en un an) selon le gouvernement
    • Polynésie française: après de fortes pluies, le gouvernement place la collectivité en «état de calamité naturelle»
    • La police indonésienne arrête 17 personnes expulsées de Turquie et soupçonnées de liens avec le groupe EI (police)
    France

    France: exonération des impôts locaux pour les retraités les plus modestes

    media Le siège du ministère de l’Economie et des Finances à Bercy, à Paris. (CC)/Wikipédia

    En France, le gouvernement va rétablir l'exonération des impôts locaux pour les retraités les plus modestes. L'annonce de cette mesure est le résultat d'une semaine de tractations entre le Parti socialiste et le gouvernement.
     

    Le Premier ministre a annoncé que la hausse des impôts locaux, qui touche l'ensemble des Français, sera neutralisée en faveur des retraités les plus modestes. Ainsi les retraités qui jusqu'à présent ne payaient ni taxe d'habitation, ni taxe foncière, continueront à en être exonérés.

    Dès lundi dernier une centaine de députés socialistes s'étaient émus, de retour de leur circonscription, de ce que de nombreux retraités percevant de faibles pensions se voient réclamer, pour la première fois, de 500 à 1000 euros d'impôts locaux.

    C'est la conséquence de la suppression en 2008 de l'allégement fiscal consenti aux veuves dont l'effet se fait sentir cette année. Le président du groupe socialiste Bruno le Roux avait demandé au gouvernement de trouver une solution et François Hollande avait promis jeudi que le problème serait réglé.

    Voilà qui est fait, Manuel Valls a jugé le sort fait à ces retraités brutal et injuste. Cette décision s'inscrit dans droite ligne du mea culpa du premier ministre vendredi sur la hausse des impôts depuis le début du quinquennat de François Hollande, assurant qu'il ne le referait pas.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.