GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Christine Angot décroche le prix Décembre avec «Un amour impossible»

    media La romancière française Christine Angot, prix Décembre 2015. AFP PHOTO / FRANCOIS GUILLOT

    C’est le moins réputé, mais le plus doté des prix littéraires qui seront décernés cette semaine en France. Ce lundi 2 novembre, la romancière Christine Angot a été désignée comme la lauréate 2015 du prix Décembre, accompagné de 30 000 euros. Son roman « Un amour impossible » a été couronné par le jury au premier tour.

    Quand on évoque le nom de Christine Angot, c’est son roman fondateur, L’Inceste, publié en 1999, qui résonne dans toutes les têtes. Et voilà, seize ans après, le prix Décembre vient de saluer son dernier livre, Un amour impossible, qui évoque de nouveau son trauma d’enfance sous la forme d’autofiction. Un livre qui prend cette fois-ci le chemin d’une rencontre entre sa mère et son père. L’histoire commence dans les années 1950, à Châteauroux, et raconte l’amour, la séparation et les retrouvailles familiales entre ses parents Pierre et Rachel et ainsi les préparatifs de l’inceste qui va suivre.

    Quand Christine Angot prend sa revanche

    Il y a trois ans, Christine Angot avait été mise en échec au troisième tour du prix Décembre avec Une semaine de vacances. Un livre qui avait suscité beaucoup de polémiques par rapport à la répétition de son sujet de prédilection, l’inceste. Cette année, une semaine après avoir écarte de la liste finale du prix Goncourt qui sera décerné demain, la romancière prend sa revanche en n’emportant pas seulement les 30 000 euros du prix Décembre, mais surtout l’acclamation de prestigieux écrivains et critiques littéraires en tant que membres du jury dont Amélie Nothomb, Josiane Savigneau, Éric Neuhoff et Philippe Sollers.

    Ainsi, Christine Angot renvoie aux oubliettes les attaques violentes qui avaient dominé lors de la sortie de son livre. Nicolas Ungemuth avait parlé dans Le Figaro de « la nullité criante de cette ‘œuvre’ ». Dans le Nouvel Observateur, Jacques Drillon avait fustigé une « monumentale platitude ». Et l’écrivain et critique littéraire Frédéric Beigbeder qui, chaque mois, fait poser des femmes nues pour son magazine Lui, avait essayé de ridiculiser Angot en qualifiant le livre de « harcèlement textuel ».

    La Genèse d'une écrivaine

    Oui, la romancière trouve visiblement son plaisir en rendant mal à l’aise ses lecteurs, mais qui le lui rendent bien. 85 000 exemplaires ont été déjà vendus de Un amour impossible depuis la sortie du livre fin août. Et chaque nouveau roman semble être un message adressé à ceux qui contestent son droit de puiser pendant toute sa vie d’écrivaine son inspiration et sa raison d’être d’un seul événement, d’une seule tragédie, d’un seul crime dont elle était victime entre ses 14 et 16 ans. Christine Angot insiste et signe à raconter sa Genèse. Ainsi elle revendique que, grâce à la littérature, une seule victime peut se transformer en témoin de l’humanité tout entière. 

    ► Ecouter aussi l'émission Littérature sans frontière consacrée à Christine Angot

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.