GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: à Calais se bâtit un campement humanitaire pour les migrants

    media Dans la «jungle» de Calais, le 14 octobre 2015. REUTERS/Philippe Wojazer/Files

    C'était une promesse du gouvernement français. Des containers vont être installés dans la «jungle» de Calais pour héberger des migrants : 125 en tout, pouvant accueillir 1 500 des 4 500 à 6 000 personnes présentes en ce moment. L'Etat veut ainsi créer un véritable lieu là où il n'existe qu'un camp sauvage. Et les travaux ont commencé, ce jeudi 12 novembre. Des bulldozers sont donc apparus au milieu des tentes.

    Ce sont quatre hectares de dunes qu'il faut aplanir. Mais le terrassement ne peut se faire qu'en délogeant les occupants actuels de ce terrain. Ils sont 500 dans cette partie de la «jungle». Délogés, mais relogés, assure Stéphane Duval, de l'association La Vie active qui va gérer ce futur camp : « Ces travaux aujourd’hui, c’est avant tout, aider ces personnes à déménager dans de bonnes conditions, leur permettent d’intégrer une zone qu’on a appelée "la zone tampon", sur laquelle la sécurité civile a installé des tentes, et aider éventuellement les personnes qui ont fait des sortes de cabanes, qui, ma foi, sont de bonne composition. Donc, c’est les aider à bouger ces habitations pour qu’ils soient en dehors de la zone du futur camp ».

    Ce camp doit permettre une amélioration des conditions de vie de 1 500 personnes. Mais il y a dix jours, un tribunal administratif a aussi réclamé plus de points d'eau et de latrines. Et là aussi, les travaux sont engagés, dit la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio : « Nous aurons soixante points d’eau installés dans les jours qui viennent et plusieurs dizaines de latrines également d’installées. Là nous avons passé un marché avec une association qui fait un nettoyage complet du camp. Donc, dans les délais impartis, les travaux supplémentaires ont commencé ».

    Des délais qui avaient été impartis par la justice sous peine de pénalités financières. Un total de 400 places existe également pour les femmes et les enfants dans le centre Jules-Ferry à Calais.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.