GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Août
Jeudi 17 Août
Vendredi 18 Août
Samedi 19 Août
Aujourd'hui
Lundi 21 Août
Mardi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    L'écrivain, dont l'extradition est réclamée par Istanbul, est libre à condition de rester à Madrid, précise son avocat, Ilias Uyar. L'écrivain, en vacances à Grenade, dans le sud de l'Espagne, a été arrêté samedi en vertu d'un mandat d'arrêt émis par Interpol à la demande de la Turquie. Une arrestation dans le cadre d'une «traque ciblée contre les détracteurs du gouvernement turc vivant en Europe», déclarait hier son avocat. Un représentant du ministère allemand des Affaires étrangères indiquait hier que l'Allemagne était en contact avec les autorités espagnoles pour exiger que Berlin soit impliqué dans toute procédure d'extradition, tout en soulignant qu'aucune extradition ne devait justement avoir lieu, rapporte l'agence Reuters. Dogan Akhanli a fui la Turquie en 1991 et s'est installé à Cologne, en Allemagne, en 1995.

    France

    Attentats de Paris: retour sur le processus d'identification des victimes

    media Une victime est transportée à l'extérieur du Bataclan où 89 personnes ont trouvé la mort vendredi 13 novembre 2015. REUTERS/Charles Platiau

    Les 129 morts des attentats de vendredi dernier sont maintenant tous identifiés. Il aura fallu cinq jours à peine aux médecins et aux policiers pour accomplir ce travail d'analyses et de recoupement d'informations. Une tâche difficile qui nécessite un dialogue et une collaboration avec les familles. Frédéric Dupuch, directeur de l'Institut national de la police scientifique (INPS), est l'invité de RFI.

    Il faut arriver à conjuguer un volume de demandes et d'analyses absolument considérables (avec un éclatement des scènes de crime) avec la soif de rapidité des enquêteurs et des familles. Et tout ça doit être enregistré, doit être normé, pour pouvoir être dans un an, dans deux ans, dans trois ans, présenté à la justice sans que cela puisse susciter l'ombre d'un doute.
    L'ADN ne fait pas tout Frédéric Dupuch Chef de la police scientifique française 19/11/2015 - par Marina Mielczarek Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.