GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «C'est avec humilité et détermination que j'accepte la désignation», a déclaré l'ancienne secrétaire d'Etat, lors d'un discours solennel à Philadelphie ce jeudi 28 juillet.

    France

    Angela Merkel promet une réaction militaire contre Daech

    media Angela Merkel (g) en visite à Paris aux côtés de François Hollande(d), le 25 novembre 2015. AFP/Etienne Laurent

    Après s'être recueillie place de la République à Paris en mémoire des victimes des attentats du 13 novembre, la chancelière allemande a promis de «réagir vite» face au terrorisme.

    Le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel se sont rendus ensemble peu après 18h place de la République à Paris, où chacun a déposé une fleur en hommage aux 130 victimes des attentats du 13 novembre. Ensuite les deux dirigeants ont tenu une conférence de presse à l'Elysée.

    Après Washington, où le président français tentait d'obtenir plus de soutien pour la lutte contre l'organisation Etat islamique, c'est auprès d'Angela Merkel que se tournent ses efforts.

    « Il faut agir sur les causes », « il faut combattre Daech », a martelé François Hollande, c'est pour cela qu'« avec Barack Obama il a été décidé d'intensifier les frappes ».

    Angela Merkel a annoncé que l'Allemagne pourrait déployer davantage de troupes au Mali pour permettre à la France de placer ses forces militaires ailleurs. François Hollande a insisté: « Je souhaite que l'Allemagne s'engage davantage », que les ministres de la Défense de l'Union Européenne s'engagent également. « Nous serons aux côtés de la France », a répondu Angela Merkel, qui a promis d'agir « vite ». « Nous réagirons vite, car nous voulons lutter ensemble contre le terrorisme, c'est notre mission, c'est notre devoir, il faut agir avec détermination. Daech, nous ne pourrons pas le vaincre avec des paroles, il faudra des moyens militaires », a poursuivi la chancelière.

    Il a aussi été question des réfugiés. François Hollande a loué les efforts de l'Allemagne dans l'accueil des personnes qui fuient la guerre et l'organisation de l'Etat Islamique, tout en rappelant sa volonté d'éviter les amalgames entre réfugiés et terrorisme et en appelant à être fermes dans le contrôle des frontières extérieures de l'Europe.

    Ce dernier a par ailleurs appelé à ne pas faire d'amalgame entre « réfugiés » et « terroristes ». «Un grand nombre de personnes sont venues en Europe, parce que justement ces personnes fuyaient les massacres en Syrie, les bombardements du régime, les tueries de Daech, a déclaré le président français. C'était notre devoir d'accueillir ces personnes. Nous devons éviter un amalgame qui serait insupportable, qui laisserait penser que les réfugiés sont des terroristes ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.