COP21: les grandes métropoles, locomotives de la révolution verte - France - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

COP21: les grandes métropoles, locomotives de la révolution verte

media Des manifestants défilent à Séoul, comme l'ont fait de nombreuses autres villes dans le monde, alors que s'ouvre la conférence sur le climat à Paris, le 29 novembre 2015. REUTERS/Kim Hong-Ji

En marge du sommet se réunissent vendredi 4 décembre à Paris environ 1000 maires de grandes métropoles du monde entier. Ce « sommet des élus locaux pour le climat », présidé par la maire de Paris Anne Hidalgo, veut mettre l'accent sur des initiatives locales concrètes pour lutter contre le réchauffement climatiques. Parmi eux, Park Won-soon, les maire de Séoul, et des villes canadiennes de Vancouver et Vancouver, qui ont déjà une longueur d'avance dans ce domaine.

Le maire de Séoul est également président du Conseil international pour les initiatives écologiques locales. Un réseau de 1200 villes à travers le monde. Les villes occupent 2% de la surface de notre planète mais elles émettent 70% de ses gaz à effet de serre. Elles sont donc un acteur incontournable dans la lutte contre le réchauffement, estime Park Won-soon, que notre correspondant en Corée du Sud, Frédéric Ojardias, a rencontré juste avant son départ pour la France.

Park Won-soon vient présenter à Paris les remarquables réussites de la capitale sud-coréenne pour réduire ses émissions de CO2. Le maire de Séoul a mis en place nombre d'initiatives pour encourager l'utilisation des renouvelables et transports en commun ; et surtout pour changer les pratiques quotidiennes. « Ce n'est pas que le maire qui doit travailler, estime-t-il, il faut que tous les citoyens eux-mêmes fassent des efforts pour que ces politiques soient un succès. Par exemple, depuis trois ans, nous avons lancé une initiative qui consiste à réduire la consommation énergétique de Séoul de l'équivalent d'une centrale nucléaire par an. Nous avons atteint notre objectif six mois plus tôt que prévu ! Et nous avons déjà lancé la deuxième phase, qui est d'économiser l'équivalent de deux centrales nucléaires. Cela a marché parce que 1,7 millions de citoyens et d'entreprises [sur une population de 10 millions] participent à notre programme de réduction de consommation. »

Des résultats si remarquables que même l'ONG Greenpeace Corée, d'habitude très critique vis-à-vis des autorités, encourage aujourd'hui les autres municipalités à suivre l'exemple de Séoul.

Bénéfique à la croissance

La petite péninsule asiatique n'est pas la seule à avoir pris le problème à bras le corps. Le maire de Vancouver porte lui aussi un projet ambitieux : il veut faire de sa ville la métropole la plus verte au monde. Sa recette ? Il mise sur les transports neutres en carbone et investit dans l'efficacité énergétique.

« Nos bâtiments sont construits selon des normes écologiques les plus strictes de toute l'Amérique du Nord, raconte Gregor Robertson. Nous voulons réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 80 pour cent d'ici 2050. A partir de 2050, on consommera à 100% de l'énergie renouvelable. Nous avançons bien vers ces objectifs. Et cela profite à l'économie locale. C'est dans le secteur du développement durable que nous avons créé le plus d'emplois. Du coup, nous avons la plus forte croissance économique de toutes les villes canadiennes. »

Le maire de Montréal Denis Coderre, présent lui aussi à Paris, adresse un message aux gouvernements qui négocient actuellement au Bourget : « Si vous voulez que cela réussisse, vous avez besoin de nous et on est prêt à faire la différence. »

L'exemple de Vancouver montre que certains maires n'ont pas attendu les conférences internationales pour s'engager en faveur d'un habitat durable.

→ Retrouvez tous nos articles sur la Conférence climat Paris 2015

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.