COP21: lumière sur les actions concrètes en faveur du climat - France - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

COP21: lumière sur les actions concrètes en faveur du climat

media Le Suisse Betrand Piccard, président du projet d'avion solaire Solar Impulse, au Bourget, samedi 5 décembre 2015. REUTERS/Stephane Mahe

Alors que les négociations sur la COP21 arrivent à mi-parcours, Le Bourget a accueilli ce samedi 5 décembre la « Journée de l’Action » (Action Day). L’occasion d’entendre tous les acteurs qui, depuis le sommet de Lima il y a un an, se sont mobilisés contre le réchauffement climatique.

Avec notre envoyé spécial au Bourget, Stéphane Lagarde

Pas de vision de l’avenir. Pas de projets. Pas de promesses. Pour cette journée de l’action, l’accent est mis sur ce qui marche, sur ce qui a été déjà mis en place en matière de transport, d’habitat, de changement des modes de consommation depuis le sommet de Lima l’année dernière. Avec un thème : celui du territoire et du partage de l’espace public.

Plus de 50 personnalités ont été invitées à intervenir, mais aussi des maires de grandes villes, des responsables d’ONG, des scientifiques, des chefs d’entreprise. En salle plénière, Robin Chase. Cheveux gris, les yeux qui brillent, la fondatrice de Zipcar a inventé le covoiturage il y a 13 ans. « Quand je pense aux grandes villes, j’aimerais qu’elles recommencent à partager les rues. Les rues doivent être remplies de véhicules partagés : d’autobus et de voitures pleines, avec trois personnes ou plus », confie-t-elle.

Transports partagés, données partagées sur Internet… « Il faut passer d’une société de l’avoir à une société de l’être », disent les philosophes de la COP21. Cela se traduit par des actions concrètes. Des initiatives prônant l’écomobilité, comme ce mois sans voiture dans la ville de Suwon en Corée du Sud. « En Corée, beaucoup de gens prennent les transports publics, mais la voiture reste un symbole de la richesse. C’est pour cela qu’on supprime les voitures pendant un mois dans une ville. De cette façon, l’idée de la ville et des transports change », explique Lee Jiwon, de l’organisation ICLEI(Les gouvernements locaux pour des villes durables).

Partager la ville une idée qui fait son chemin. Depuis Lima, le mois sans voiture a été mis en place en Corée du Sud et en Afrique du Sud. La prochaine fois, ce sera à Taiwan.

Pour Sean Penn, «le temps des rêves a laissé la place au temps de l'action»

« Je m'imagine dans 10 ans, en train de consulter les archives de cette journée d'action à la COP21 qui détaille les promesses et les engagements que nous formulons. Je pense à tous les grands dirigeants de la société civile et des gouvernements qui nous ont poussés à rêver. Je pense aussi à ces temps difficiles et à tous ceux que le genre humain a déjà pu affronter. Et je pense que c'est peut-être la période la plus intéressante de notre histoire, parce qu' à chaque fois que nous avons cru par erreur que nous avions encore beaucoup de solutions, cela nous a entraînés vers le chaos. Et maintenant que nous sommes arrivés à l'heure où il n'y a plus d'autres choix, nous voyons les choses clairement : le temps des rêves a laissé la place au temps de l'action », a déclaré 'acteur américain Sean Penn lors de la Journée de l'Action, en marge de la COP21.

 

L'acteur américain Sean Penn lors de son intervention dansle cadre de l'Action Day (La Journée de l'Action) en marge de la COP21, au Bourget, le 5 décembre 2015. REUTERS/Stephane Mahe

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.