GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Vin: une nouvelle règlementation qui fait débat en France

    media Les «puristes» craignent pour l'avenir des appellations d'origine (village ou clos), ce qui marque l'excellence des vins bourguignons, avec, par exemple, le corton-charlemagne, le puligny-montrachet, le charmes-chambertin... Pierre Andrieu/AFP

    Pourra-t-on trouver chez un caviste un vin corrézien ou breton ? A partir de 2016, la carte des vins français pourrait se transformer. Les vignerons pourront planter des nouvelles parcelles sur tout le territoire national. Décision de Bruxelles : à côté du saint-émilion ou d'un crozes-hermitage, on pourra trouver des « vins sans indication géographique ». Une mesure qui ne plaît pas à tout le monde.

    V.S.I.G : quatre lettres pour « vins sans indication géographique » mais, quatre lettres qui veulent surtout dire « déréglementation » des terres viticoles françaises. Car à partir de janvier, on pourra cultiver du vin partout en France.

    Une « révolution culturelle » et une « catastrophe » pour les puristes, les amateurs de terroir ou les producteurs de champagne. Car on pourra produire la recette du célèbre vin ailleurs, en Lozère ou en Vendée, par exemple. Un « simili-champagne » qui ne pourra tout de même pas obtenir l'appellation d'origine contrôlée (AOC).

    Vins franciliens ?

    Avec cette mesure, on estime donc qu'en 2016, plus de 8 000 hectares de vignes pourront être plantés. Et le malheur des uns fait le bonheur des autres.

    Pour les partisans de cette libéralisation du secteur viticole, cela signifie, aussi, la possibilité de nouvelles combinaisons de cépages, adaptés aux goûts internationaux. Une aubaine pour les exportateurs et pour les commerciaux qui peuvent déjà rêver d'une bouteille de vin produite en Ile-de-France avec une jolie photo de la Tour Eiffel sur l'étiquette…

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.