GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Aujourd'hui
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Sondage: la défiance des Français face à leur classe politique

    media Francois Hollande, devant un parterre de représentants de la classe politique, photographiés aux Invalides le 27 novembre dernier. REUTERS/Philippe Wojazer

    Les Français sont très critiques au sujet de leur classe politique. C'est ce qui ressort d'un sondage Odoxa publié ce samedi 2 janvier par Le Parisien. 88 % des personnes interrogées réclament un renouvellement de la classe politique. Les sondés rejettent aussi très majoritairement les candidatures de François Hollande et Nicolas Sarkozy à la prochaine présidentielle.

    C'était la leçon des dernières élections régionales, entre abstention et vote FN : un rejet de la classe politique traditionnelle. Un message de défiance confirmé par le sondage que le quotidien Le Parisien publie ce samedi : les Français veulent « sortir les sortants », pour reprendre le slogan poujadiste qui avait fait florès en France, dans les années 1950.

    Les personnes interrogées plébiscitent la fin du cumul des mandats (qui entrera en vigueur en 2017), ainsi que d'autres mesures radicales : limite d'âge pour être élu, et durée maximale de 10 ou 15 ans à la tête d'un mandat.

    Alain Juppé, cette « tête nouvelle » auréolée par les enquêtes d'opinion

    En 2017, les sondés ne veulent pas entendre parler d'une candidature de Cécile Duflot (qui n'a jamais été candidate à la présidentielle), de Jean-Luc Mélenchon, François Bayrou et Marine Le Pen à 61 %. Ils rejettent plus encore les finalistes de 2012, François Hollande et Nicolas Sarkozy, à 74 %.

    Ils réclament de nouvelles têtes, et la première d'entre elles, c'est le premier de la classe, le ministre Emmanuel Macron, issu de la société civile, suivi de Marion Maréchal-Le Pen et Bruno Le Maire. Mais les Français n'en sont pas à une contradiction près, puisqu'à la prochaine présidentielle, ils soutiennent majoritairement une candidature d'Alain Juppé, 70 ans aujourd'hui, Premier ministre il y a 20 ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.