GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Février
Samedi 18 Février
Dimanche 19 Février
Lundi 20 Février
Aujourd'hui
Mercredi 22 Février
Jeudi 23 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Débat télévisé entre Mélenchon, Hamon, Macron, Fillon et Le Pen le 20 mars sur TF1 (communiqué)
    • Autriche: la justice donne son feu vert pour l'extradition de l'oligarque ukrainien Firtach vers les Etats-Unis
    • La consommation intérieure brute d'énergie de l'UE est passée en 2015 sous son niveau de 1990 (Office de statistiques européen)
    • France: fermeture de l'un des derniers cercles de jeux parisiens, cinq hommes ont été interpellés (proche enquête)
    • Israël: le soldat Azaria condamné à dix-huit mois de prison pour la mort d'un Palestinien
    • Libye: les corps de 74 migrants découverts sur une plage non loin de Tripoli (Croissant-Rouge libyen)
    • La facture du Brexit sera «très salée» pour Londres, avertit Jean-Claude Juncker
    France

    France: Agnès Saal exclue six mois de la fonction publique

    media Agnès Saal, présidente de l'INA, ici le 31 juillet 2014, a laissé une facture de 40000 euros de déplacements en taxi. AFP photo/Dominique Faget

    François Hollande a exclu de la fonction publique pour deux ans, dont six mois ferme, Agnès Saal, l'ancienne patronne de l'Institut national de l'audiovisuel (INA), après son usage immodéré des taxis.

    Elle a évité la révocation, mais sera exclue temporairement de la fonction publique. Agnès Saal, l’ancienne directrice de l'INA, qui avait dépensé 40 000 euros de frais de taxi et avait été contrainte à la démission le 28 avril, a reçu une sanction administrative décidée par décret par le président de la République.

    Elle ne pourra plus exercer pendant deux ans au sein de la fonction publique, dont dix-huit mois avec sursis. Après six mois (sans rémunération), elle sera réintégrée au ministère, son affectation d'origine, où un nouveau poste lui sera proposé. Mais elle reste sous la menace d'une condamnation judiciaire.

    Deux enquêtes préliminaires avaient été ouvertes à l'encontre de l'ancienne responsable de l'INA. L'une par le parquet de Créteil, portant sur les 40 000 euros de dépenses de taxi recensés à l'INA ; l'autre par le parquet de Paris, portant cette fois sur 38 000 euros de notes de frais présentées entre janvier 2013 et avril 2014 quand elle était directrice générale du centre d'art contemporain Georges-Pompidou.

    Agnès Saal bénéficie de nombreux soutiens dans le monde de la culture. Ils adresseront au chef de l'Etat une lettre lui demandant de revenir sur sa décision.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.