GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Janvier
Jeudi 19 Janvier
Vendredi 20 Janvier
Samedi 21 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 23 Janvier
Mardi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le président mexicain va rencontrer Donald Trump à la Maison Blanche le 31 janvier
    • Donald Trump recevra la Première ministre britannique Theresa May vendredi (Maison Blanche)
    • Inde: au moins 13 morts dans le déraillement d'un train (officiel)
    • [Info RFI] Yahya Jammeh a embarqué dans l’avion d’Alpha Condé à l’aéroport de Banjul en Gambie
    • CAN 2017 : Egypte - Ouganda 1-0 (score final). L'Ouganda ne peut plus se qualifier pour les quarts-de-finale.
    • Etats-Unis: «Je suis avec vous à 1000%», dit Donald Trump au siège de la CIA
    Europe

    France: Bruxelles ouvre une enquête sur l'élevage français

    media Siège de la Commission européenne à Bruxelles, le 17 novembre 2015. REUTERS/Yves Herman

    Nouveau coup dur pour l'élevage français, le secteur risque une lourde amende. La Commission européenne a, en effet, ouvert une enquête sur des soupçons d'entente sur les prix concernant les marchés laitiers et de la viande en France.

    Avec notre bureau à Bruxelles

    La Commission européenne affirme qu'elle a reçu des plaintes au sujet des tables rondes organisées l'été dernier par le ministre français de l'Agriculture, des discussions avec les différents partenaires de la crise de l'élevage. L'exécutif européen ne veut pas dire qui est à l'origine de ces plaintes qui pourraient valoir des amendes très lourdes aux fédérations, entreprises et enseignes de distribution qui ont participé aux réunions.

    Elles sont soupçonnées de « comportements anticoncurrentiels ». A Bruxelles, la fédération professionnelle des agriculteurs au niveau européen n'était pas au courant de l'enquête ouverte par la Commission. La représentation française auprès de l'Union européenne n'a également aucune idée de qui a pu formuler ces plaintes. Les participants devront fournir à la Commission leurs agendas, notes, documents et comptes-rendus.

    Le ministère de l'Agriculture n'a pas reçu de demande directe de la part de l'instance, mais affirme qu'aucun accord n'a été passé sur les prix lors de ces tables rondes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.