GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Aujourd'hui
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    11 janvier 2016: la fin d'une longue semaine de cérémonies à Paris

    media Francois Hollande, Manuel Valls et la maire de Paris, Anne Hidalgo, place de la République dimanche 10 janvier 2016.

    Il y a un an jour pour jour, des millions de Français descendaient dans les rues partout en France contre la terreur jihadiste. Dans les locaux de Charlie Hebdo, à Montrouge et à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, des journalistes, des policiers et des juifs venaient d'être assassinés froidement par des terroristes, et le choc avait provoqué une grande marche populaire. Cette année, pour commémorer ces attentats, c'est l'Etat qui a orchestré les hommages et les cérémonies.

    Etat d'urgence oblige, les hommages rendus aux victimes des attentats se sont faits sous haute surveillance. Partout où une plaque était dévoilée, une gerbe de fleurs déposée, des centaines de policiers retenaient le public derrière des barrières, loin du président de la République, toujours en première ligne, suivi de près par les politiques et les familles de victimes. Les moments de recueillement se sont faits en silence, dans la sobriété.

    Aucun discours officiel, si ce n'est celui du Premier ministre Manuel Valls devant l'Hyper Cacher, venu rappeler que l'antisémitisme n'a pas sa place en France. Mais des Marseillaises entonnées par les chœurs de l'armée, des bougies allumées de façon très chorégraphiée, des minutes de silence scrupuleusement respectées. Bref, des hommages tout en retenue, qui ont suscité quelques frustrations et polémiques parmi les Français.

    Certains ont déploré le manque de spontanéité, d'autres ont crié à la récupération politique, un an après la grande marche populaire du 11-Janvier, qui avait attiré des millions de Français dans les rues. Il y a eu près de 150 victimes de terrorisme en 2015 en France, et d'une certaine manière cette semaine de commémorations très supervisée est venue rappeler que rien n'est plus vraiment comme avant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.