GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Attentats de Paris: le huitième membre des commandos a été identifié

    media Saint-Denis, 18 novembre, la police sécurise les parages du lieu où l'assaut sera donné. REUTERS/Christian Hartmann

    Il aura fallu deux mois aux enquêteurs pour donner un nom au troisième terroriste mort lors de l'assaut donné à Saint-Denis quelques jours après les attentats de Paris. On savait déjà que l'instigateur présumé, Abdelhamid Abaaoud s'y trouvait, ainsi que sa cousine, Hasna Ayt Boulhacene. Il y avait donc aussi Chakib Akrouh.

    Chakib Akrouh est un Belgo-Marocain âgé alors de 25 ans. Son corps était en piteux état à la suite de l'assaut, et ce sont des analyses génétiques, réalisées notamment sur sa mère qui ont permis de l'identifier.

    On peut donc désormais donner un nom à cette personne qui est également suspectée d'avoir fait partie du commando des terrasses. Trois personnes qui avaient ouvert le feu depuis une voiture dans les 10e et 11e arrondissements de Paris. A bord de cette voiture se trouvaient Abdelhamid Abaaoud et Brahim Abdeslam, qui est mort quelques minutes plus tard en se faisant exploser devant un café, sans faire de victime.

    On connaît donc désormais huit des dix personnes qui ont participé à ces attaques qui ont fait 130 morts. Les trois membres du commando des terrasses donc, mais aussi les trois responsables de l'attaque du Bataclan. Il y a également Bilal Hadfi qui s'est fait exploser devant le stade de France, et enfin Salah Abdeslam. Lui, est suspecté d'avoir convoyé le commando du stade de France. Il est aujourd'hui toujours activement recherché par les polices européennes.

    Les deux hommes dont l'identité reste inconnue se sont fait exploser aux abords du stade de France. Ils portaient sur eux de faux passports syriens.

    Quatre suspects toujours recherchés

    En plus de Salah Abdeslam, trois autres suspects sont activement recherchés et sont considérés comme des complices. Parmi eux, Mohammed Abrini a été vu avec Salah Abdeslam deux jours avant les tueries. Les deux autres, eux, ont été contrôlés en septembre à la frontière hongroise mais avec de fausses identités.

    En Belgique, base arrière de nombreux djihadistes, dix hommes ont été inculpés, la plupart d'entre eux sont en détention provisoire. Ils auraient aidé Salah Abdeslam dans sa fuite et participé à l'organisation logistique des attentats de Paris. La Turquie et l'Autriche ont également arrêtés trois hommes, soupçonnés d'avoir participé au repérage des cibles.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.