GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Chaîne info de l'audiovisuel public: les syndicats sceptiques

    media Le lancement d'une chaîne d'info d'un nouveau genre est la priorité de la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte. Ici, les locaux du groupe audiovisuel public français. AFP PHOTO JEAN AYISSI

    L’audiovisuel public souhaite se doter d’une chaîne d’actualité en continu. Et de préférence, en utilisant le budget et le personnel existant de France Télévisions et de Radio France. Le projet fait grincer les dents des syndicats du groupe, qui étaient réunis ce vendredi 15 janvier lors d’un comité d'entreprise extraordinaire.

    Comment créer une nouvelle chaîne d'info en continu avec un budget symbolique de 6 millions d'euros? Voici l’exercice d'équilibriste dans lequel s'est lancé l'audiovisuel public français qui devra faire avec les moyens du bord. L'idée est de redéployer 75 postes en interne, d'utiliser les images de France 2 et France 3, alimenter le programme avec des rappels de titres de France Info et basculer la nuit sur France 24, chaîne d'actualités internationales de France médias monde (FMM).

    Objectif septembre 2016

    Le projet est dans l'air depuis quelque temps, mais il est désormais passé à la vitesse supérieure. Cette future chaîne d'info publique doit être lancée en septembre 2016, moins d'un an avant les élections présidentielles, avec un style et un ton nouveau : moins cérémonieux, plus jeune, loin des clichés de présentateurs assis derrière un bureau, et avec, parfois, un recours à des images amateur encadrées.

    Une télé « low-cost »

    Les syndicats sont plutôt réservés. Ils voient mal comment construire « un projet de qualité avec des recettes du low-cost ». Mais la direction de France Télévisions semble avoir pensé à tout. Elle prévoit déjà des formations pour les cadres sur la gestion du stress lié à la gestion d'une antenne en continu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.