GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 29 Novembre
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    [Reportage] Premiers secours: un engouement qui ne se dément pas

    media Dans six casernes de la capitale, les pompiers vont enseigner les premiers secours aux volontaires, et ce gratuitement. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

    Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est rendu le 16 janvier avec la maire de Paris, Anne Hidalgo, dans la caserne de pompiers de Montmartre. Ensemble, ils y ont donné le coup d'envoi d'une campagne de formation aux premiers secours. Objectif des pompiers : enseigner des gestes simples qui peuvent sauver des vies en cas d'urgence, comme récemment lors des attentats de Paris. Des cours gratuits seront dispensés tous les samedis, dans six casernes de la capitale. Reportage.

    « Faire un nœud avec quelque chose qu’on a sur soi, une écharpe, une ceinture... » Sur le bras d’un volontaire, un pompier montre comment placer un garrot. Dans cette petite pièce de la caserne, ils sont 15 à assister au cours sur les gestes qui sauvent. Ils apprennent à mettre les blessés en position de sécurité et à faire des massages cardiaques. Pour l’exercice, des mannequins jonchent le sol.

    Parmi ces volontaires, Loïc, 31 ans : « J’ai surtout pensé à mes proches, ma famille, ma femme notamment. Je me suis dit dans ce genre de situation, ça peut être n’importe quoi, un accident de la route ou n’importe quoi d’autre, j’aimerais bien savoir quoi faire pour qu’elle ait le plus de chance de s’en sortir. »

    Chaque minute compte

    Les gestes que Loïc a appris lui permettront peut-être de maintenir un blessé en vie, le temps que les secours arrivent. Dans ces situations d’urgence, chaque minute compte, rappelle ce sergent, formateur à la caserne de Montmartre : « Une personne qui a une plaie importante et qui se vide de son sang, si on ne lui fait pas un garrot et que le saignement continue, elle se vide de son sang en quelques minutes et meurt automatiquement, que les secours arrivent ou pas. »

    8 000 personnes formées

    Un pompier précise aux participants : « Si vous pensez à noter l’heure du garrot, c’est une plus-value. Maintenant ce n’est pas ce qui prime. L’idée c’est vraiment de sauvegarder cette victime en attendant l’arrivée des secours. »

    Dès février, les casernes de Seine-Saint-Denis, Haut-de-Seine, et Val-de-Marne ouvriront leurs portes tous les samedis pour enseigner les gestes qui sauvent. D’ici à cet été, les pompiers espèrent dispenser ces cours à 8 000 personnes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.