GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 9 Décembre
Samedi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: un site internet pour comparer les frais bancaires

    media Le ministre français de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, rencontre les dirigeants de grands groupes bancaires français ce 18 janvier 2016. REUTERS/Eric Gaillard

    Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a annoncé dans les colonnes du Parisien, la création d'un site internet pour comparer les frais bancaires en forte hausse depuis le 1er janvier 2016. Ce site sera gratuit et sera mis en ligne le 1er février prochain. Le gouvernement entend ainsi faire jouer la concurrence.
     

    Le gouvernement lance, à partir du 1er février, un comparateur des tarifs bancaires. Le site internet détaillera onze tarifs de base pour améliorer la relation entre les banques et leurs clients.  Le ministre des Finances, Michel Sapin, explique dans le quotidien Le Parisien vouloir permettre « à tout le monde de comparer, gratuitement, les tarifs des services de base, comme les virements, les prélèvements ou les cartes ». 

    « Les tarifs sont libres, on est dans le domaine du marché. Moi, ce que je peux imposer, c’est un minimum de services. C’est ce que nous faisons, mais je ne peux pas imposer des tarifs. Par contre, je veux que, si les tarifs sont libres, la concurrence soit libre, que l’information soit totale, que la transparence soit absolue et qu’on puisse comparer facilement les tarifs de telle banque et de telle autre. Ce n’est pas toujours simple. Et qu’on puisse changer plus facilement qu’aujourd’hui d’une banque à l’autre. Et je compte donc sur cette concurrence», a-t-il expliqué à RFI. 

    Le ministre des Finances transmettra le message aux responsables des banques françaises notamment BNP Paribas, Société générale ou Crédit mutuel. Il a rendez-vous avec eux ce lundi 18 janvier 2016 : «Et c’est de cela dont je parlerai avec les banquiers, les responsables des banques françaises. J’ajoute que nous allons mettre à disposition du public un mécanisme de comparaison par internet qui sera extrêmement simple, presque ludique si je puis dire, et qui vous permettra de savoir où est la meilleure banque aux moindres tarifs. Et cette concurrence sera extrêmement utile ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.