Réécouter
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
Ecouter Bobo-Dioulasso avec les enfants
Ecouter les villes du monde
 
GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Aujourd'hui
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Real Madrid remporte sa 11e Ligue des champions en battant l'Atlético Madrid aux tirs au but (1-1 après prolongation)
    France

    Le groupe EI diffuse une nouvelle vidéo liée aux attentats de Paris

    media Un membre du groupe Etat islamique brandit un drapeau de son organisation, près de la frontière irako-syrienne. ALBARAKA NEWS / AFP

    « Aucune menace ne fera douter la France », a déclaré François Hollande, depuis New Delhi, où le président français est en visite d’Etat. Le président français répond ainsi à la publication d'une nouvelle vidéo du groupe Etat islamique, diffusant les images d'hommes commettant des atrocités, présentés comme les auteurs des attentats du 13 novembre. La vidéo est accompagnée de menaces visant tous les pays de la coalition.

    L'organisation Etat islamique (EI) a publié, le dimanche 24 janvier, une vidéo censée présenter les neuf auteurs des attentats de Paris de novembre dernier, attaques ayant fait 130 morts. Le mouvement terroriste menace également, au fil des images, tous les pays de la « coalition », y compris la Grande-Bretagne.

    Publiée par la branche médiatique du groupe EI, Al-Hayat media center, la vidéo de 17 minutes montre ces jihadistes - quatre Belges, trois Français et deux Irakiens - en train de commettre des atrocités, dont des décapitations et des exécutions par balles de personnes présentées comme des otages.

    Les protagonistes s’expriment en arabe et en français, et plusieurs d'entre eux affirment que leur « message est adressé à tous les pays participant à la coalition » emmenée par les Etats-Unis pour combattre le groupe EI en Irak et en Syrie.

    Le portrait du Premier ministre britannique David Cameron est aussi diffusé, accompagné d'une phrase en anglais : « Quiconque se mettra du côté des mécréants sera la cible de nos épées. »

    « Nous ne cèderons rien »

    « Rien ne nous effraiera, a réagi François Hollande, en visite en Inde. Aucune menace ne fera douter la France de ce qu’elle a à faire pour le combat contre le terrorisme. Et si j’ai pris des mesures pour prolonger l’état d’urgence, c’est bien parce que je sais que cette menace est là, mais que nous ne céderons en rien, ni sur les moyens de défendre notre pays, ni sur les libertés. Et ces images ne font que disqualifier les auteurs de ces crimes. »

    La coopération antiterroriste devrait d'ailleurs occuper une large part de l'entretien entre le président français et le Premier ministre indien Narendra Modi à la mi-journée à New Delhi, ce lundi.

    De son côté, Bernard Cazeneuve a également affiché la fermeté de l’exécutif. « Aucune vidéo de menace ne fera trembler la France », a assuré le ministre de l'Intérieur ce lundi. Cette vidéo, à ses yeux, rappelle simplement que le pays « est en guerre » et donc qu’il « doit être constamment dans la vigilance et dans l’action ». Ce que fait le gouvernement, estime-t-il, en demandant la prolongation de l’état d’urgence pour une durée de trois mois.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.