GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 1 Juillet
Samedi 2 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Fonctionnaires: pas de «grosse augmentation» du point d'indice

    media Marylise Lebranchu (ici en mai 2015) s'est prononcé pour une augmentation «symbolique» du point d'indice des salaires de la fonction publique. AFP/KENZO TRIBOUILLARD

    Ce mardi est une journée de mobilisation nationale dans la fonction publique. Les fonctionnaires ont répondu à l'appel des syndicats CGT, FO et Solidaires et sont dans la rue pour défendre une nouvelle fois leurs revenus. Ils réclament la fin du gel de leur salaire. Mais il y a peu de chance qu'ils obtiennent gain de cause.

    Depuis 2010, les cinq millions et demi de fonctionnaires n'ont pas vu leur salaire réévaluer. Six ans que le point d'indice qui sert à calculer leur salaire de base est gelé. Selon les syndicats, ils auraient perdu 8% de pouvoir d'achat.

    Malgré leurs nombreuses revendications, rien ne bouge et ce ne sont pas les déclarations de leur ministre, Marylise Lebranchu, ce matin sur France 2 qui vont les apaiser.

    « Il n’y aura pas une grosse augmentation du point d’indice parce que nous sommes encore en situation difficile, a justifié cette dernière. Il y a encore une situation de chômage qui nous a conduits naturellement à prendre des mesures supplémentaires - et le président de la République les a annoncées il y a peu de temps. Une situation en termes de sécurité - police, justice, armée - qui fait que nous avons été obligés de créer des postes. Du coup la marge de manœuvre sera très faible. »

    Augmentation « symbolique »

    « Moi j’ai simplement dit, a poursuivi la ministre, que je souhaiterais - mais je le dis au conditionnel - une augmentation symbolique. Pourquoi ? Parce que le fait qu’il y ait eu zéro augmentation à la proportionnelle, c’est-à-dire pour l’ensemble de nos fonctionnaires depuis 2010, c’est vrai que c’est un peu long. Mais il faut regarder les chiffres de la croissance et les recettes de l’Etat. »

    Si hausse il y a, elle sera plus symbolique que significative. Toutefois, la ministre affirme qu'il y aura une négociation à la fin du mois de février, le Premier ministre s'y est engagé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.