GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Mars
Lundi 27 Mars
Mardi 28 Mars
Mercredi 29 Mars
Aujourd'hui
Vendredi 31 Mars
Samedi 1 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Xi Jinping va rencontrer Trump les 6 et 7 avril 2017 aux Etats-Unis (Chine)
    • Arrivée du chef de l'ONU en Irak pour examiner l'aide humanitaire
    • Présidentielle France: «Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif» (François Fillon sur RTL)
    • Logement en France: fin de la trêve hivernale vendredi et reprise des expulsions pour des milliers de familles
    • Suspecté de participation à un trafic de drogue, un procureur mexicain a été arrêté à la frontière américaine à San Diego (autorités)
    • Etats-Unis: un juge fédéral de Hawaï va étendre le blocage du décret migratoire Trump
    France

    La grâce présidentielle de Jacqueline Sauvage va être étudiée

    media Une pétition lancée sur internet pour soutenir la demande de grâce, que les filles de Jacqueline Sauvage ont adressée au chef de l'Etat, avait recueilli mardi après-midi plus de 350.000 signatures. AFP PHOTO / DAMIEN MEYER

    Après la condamnation de Jacqueline Sauvage pour le meurtre de son mari qui la battait depuis des années, l'émotion soulevée par le verdict se fait de plus en plus forte. Une demande de grâce présidentielle a été présentée par les soutiens de Jacqueline Sauvage. Elle va être étudiée.

    Il y a une pétition, des appels à la mobilisation de plus en plus nombreux sur les réseaux sociaux et le mouvement pour la grâce de Jacqueline Sauvage prend de plus en plus d'ampleur.

    De source proche de l'Elysée, on explique que l'on entend bien l'émotion sur ce dossier. Mais la même source ajoute aussitôt que le droit de grâce est aussi une procédure qu'il faut respecter et que tous les avis doivent être entendus avant de prendre une décision.

    Depuis que François Hollande est président, il n'a accordé qu'une seule grâce partielle en presque quatre ans, en levant la période de sûreté pour un ancien braqueur, après 37 ans de détention.

    Le droit de grâce présidentielle est défini à l'article 17 de la Constitution. Dans l'entourage du chef de l'Etat, on explique que cela relève d'une autre conception du pouvoir, qui n'a jamais été défendue par l'actuel président de la République, notamment pendant la dernière campagne présidentielle.

    → A lire aussi : France: retour sur l'affaire Jacqueline Sauvage

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.