GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Cazeneuve compte sur la cybersécurité pour lutter contre le terrorisme

    media La lutte contre le terrorisme se déplace de plus en plus sur le terrain du web. Reuters/Kacper Pempel/Files

    Piratage informatique, vols de données ou encore propagande jihadiste, les crimes et délits commis sur Internet sont de plus en plus nombreux. Dans ce contexte, le Forum international de la cybersécurité est devenu un rendez-vous majeur. La 8e édition se tient en ce moment à Lille, dans le nord de la France. Elle réunit les acteurs publics et privés luttant contre cette cybercriminalité. Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur, s’est rendu au Forum ce mardi 26 janvier. Pour lui, il ne faut pas sous-estimer l'importance des nouvelles technologies dans la lutte contre le terrorisme.

    Avec notre envoyé spécial à Lille, Guilhem Delteil

    Démarchage sur les réseaux sociaux, diffusion de propagande, Internet joue désormais un rôle dans la très grande majorité des cas de radicalisation jihadiste.

    Aux yeux du ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, il faut donc prendre le mal à la racine. « Si nous agissons sans relâche pour empêcher la commission d’actes terroristes, il est également nécessaire que nous intervenions en amont pour briser les continuums de radicalisation qui peuvent conduire, vous le savez, à l’acte violent » a expliqué le ministre.

    Depuis un peu plus d’un an, deux lois visant à limiter la diffusion de la propagande jihadiste ont été adoptées. Et pour Bernard Cazeneuve, ce dispositif est efficace. L'an dernier, plus de 1 000 demandes de retraits et de déréférencements de contenus illicites ont été traitées et 283 blocages de sites réalisés.

    La France a aussi pu compter sur la collaboration des grands réseaux sociaux. « Je leur suis reconnaissant de la promptitude et de la pertinence avec lesquelles ils répondent aux demandes que leur soumettent régulièrement les services du ministère de l’Intérieur, a expliqué Bernard Cazeneuve. Nous avons donc su mettre en place une coopération vertueuse ».

    Une relation enviée par d'autres pays, souligne Bernard Cazeneuve. L'administration américaine a mis dix mois de plus que la France pour entamer des discussions avec ces géants du Net.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.