GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Aujourd'hui
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Le nouveau garde des Sceaux, une personnalité appréciée à l'Assemblée

    media Le nouveau ministre français de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, photographié le 27 janvier 2016 lors de sa prise de fonction. REUTERS/Christian Hartmann

    Un proche de Manuel Valls a pris mercredi 27 janvier la tête du ministère de la Justice. Christiane Taubira, en désaccord avec le gouvernement sur la déchéance de nationalité, est remplacée par Jean-Jacques Urvoas. Ce député du Finistère connaît bien les questions de justice et de sécurité, puisqu'il présidait jusqu'à présent la commission des lois de l'Assemblée nationale. Au palais Bourbon, la nomination du nouveau garde des Sceaux est plutôt bien vue.

    « C'est quelqu'un d'extrêmement brillant, d'extrêmement subtil. C'est un homme de convictions, un homme d'indépendance. C'est un Breton qui a cette qualité de savoir ce qu'il veut. » N'en jetez plus ! Le député socialiste Hugues Fourage est fan de Jean-Jacques Urvoas, mais sa popularité dans les allées de l'hémicycle dépasse les clivages habituels.

    Elu depuis 2007 à l'Assemblée, ce « bosseur », homme de dossiers, a su se faire des amis et des alliés au-delà de son camp. « Si c'est un atout pour la majorité, ce n'est pas un handicap pour l'ensemble du pays, il faut savoir aussi le reconnaitre. Maintenant, on verra », confie Philippe Gosselin, parlementaire Les Républicains.

    Ils sont nombreux, comme Philippe Gosselin, à être soulagés chez les députés LR. Après trois ans et demi de front anti-Taubira, Daniel Fasquelle voit l'arrivée de Jean-Jacques Urvoas d'un bon œil, tout en espérant un changement de ligne à la chancellerie :

    « Sur le papier, il a un bon CV et un profil qui correspond au poste. Maintenant, est-ce qu'on va créer plus de places de prison ? Est-ce qu'on va revenir sur les peines planchers ? Est-ce qu'on va véritablement faire exécuter les peines qui sont aujourd'hui prononcées par les tribunaux ? On va le juger aux actes. »

    L'Assemblée nationale devrait donc faire bon accueil au nouveau ministre français de la Justice, a priori plus consensuel que Christiane Taubira, tout en étant dans la droite ligne du gouvernement. Baptême du feu le 5 février prochain avec le débat sur la révision de la Constitution.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.