GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Une boucherie et une sandwicherie musulmanes mitraillées en Corse

    media Les policiers relèvent les impacts de balles sur la devanture des établissements. Ni inscription, ni revendication n'ont été relevées sur les lieux. PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

    Une boucherie et une sandwicherie musulmanes ont été mitraillées dans la nuit de mardi à mercredi à Propriano, en Corse-du-Sud. Il n'y a pas eu de victime. Une enquête a été ouverte. Le Premier ministre Manuel Valls dénonce des « actes intolérables » qui imposent une condamnation unanime.

    Ce sont en tout 56 impacts de balle qui ont été relevés sur les devantures des deux magasins. Des tirs en rafale donc au milieu de la nuit. Selon le procureur d'Ajaccio, l'attaque a été menée à l'arme lourde. Une arme de même calibre dans les deux cas. Ce sont à chaque fois des impacts de balle de 9mm qui ont été retrouvés.

    Règlement de compte ou attaque raciste ? Plusieurs éléments font privilégier la seconde piste. Le fait d'abord que deux commerces, n'ayant pas les mêmes propriétaires, aient été visés. Et puis le contexte de tension que connaît la Corse depuis fin décembre.

    L'attaque de pompiers, la nuit de Noël, dans un quartier peuplé pour moitié d'immigrés, avait entraîné des manifestations violentes. Rassemblements où des slogans racistes comme « Arabes dehors » ou « On est chez nous » avaient été scandés. Une salle de prière musulmane du quartier avait également été saccagée.

    La Corse n'est d'ailleurs pas la seule région de France où les tensions se sont accrues l'an dernier. Sur l'ensemble du territoire français, les actes islamophobes ont plus que triplé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.