GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Février
Samedi 18 Février
Dimanche 19 Février
Lundi 20 Février
Aujourd'hui
Mercredi 22 Février
Jeudi 23 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • A La Réunion, un homme qui faisait du bodyboard a été tué par un requin mardi matin (pompiers)
    • Pakistan: au moins trois personnes tuées dans l'attaque d'un tribunal du nord-ouest du pays par trois kamikazes
    • Grippe aviaire: tous les canards des Landes vont être abattus (ministre)
    France

    Nicolas Hulot n'entrera pas au gouvernement

    media Nicolas Hulot le 6 octobre 2015 à Paris. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

    Nicolas Hulot, à qui François Hollande aurait proposé de prendre la tête d'un «super ministère» de l'Ecologie dans le cadre du remaniement ministériel qui se profile, a annoncé via Twitter qu'il ne donnerait pas suite.
     

    « Enfin du temps libre pour ma vie privée », dit-il officiellement et pourtant… Disponible depuis la fin de la COP 21, Nicolas Hulot consulte tous azimuts et surtout, l’ex-animateur télé est très demandé.

    Mais voilà, comme avec Jacques Chirac en 2002, Nicolas Hulot a dit non à François Hollande. Quelques heures de réflexion téléphone coupé et l'écologiste préféré des Français a refusé le statut de numéro 2 du gouvernement, un ministère de l'Ecologie élargi et des gages sur des dossiers très sensibles chez les écologistes. Trop tard à un an de la présidentielle, une période où plus aucun dossier sérieux n'avance dit un de ses proches.

    De toute façon, au PS l'homme ne faisait pas l'unanimité. Jugement lapidaire de plusieurs élus sur Hulot : « un millionnaire qui n’a pas les codes de la politique ».

    Nicolas Hulot garde donc sa liberté de parole. Et surtout sa liberté de mouvement. Non à un ministère, non à une primaire, mais pourquoi pas une candidature en 2017. L'homme dont François Hollande a tenté de faire un allié pourrait peut-être devenir un de ses concurrents
     

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.