GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    En 2015, la France a encore réussi à réduire son déficit commercial

    media Grâce aux faibles coûts de l'énergie et de l'euro, la France a très bien vendu à l'étranger l'an passé, notamment dans l'aéronautique. Photo: l'avion de combat français Rafale. REUTERS/ECPAD

    2015 fut une bonne année pour le commerce extérieur de la France, qui a mieux exporté, en biens et en services. Malgré une légère augmentation des importations, Paris continue ainsi de réduire peu à peu chaque année son déficit en matière de balance commerciale.

    Merci à la faiblesse des prix de l'énergie et de l'euro. le « made in France » a coûté moins cher à produire, à acheter, et s'est donc très bien vendu en 2015. Des exportations en hausse, surtout dans l'aéronautique, l'automobile, le luxe, le vin, la pharmacie. Alors que les importations ont, de leur côté, augmenté modérément.

    Résultat : le déficit commercial de la France s'est encore résorbé. Il est de 45,7 milliards d'euros, soit 40 % de moins qu'en 2011. Peut encore mieux faire, et celles qui feront peut-être la différence, ce sont les entreprises. Elles sont de plus en plus nombreuses à exporter. Une très bonne nouvelle, pour Matthias Fekl, le secrétaire d'Etat français au Commerce.

    « Il y a 8 000 entreprises en plus qui se sont lancées à l’export, dit-il. Donc, ça confirme d’abord une stratégie, qui est d’aider les PME. La simplification douanière, la simplification du parcours à l’export, l’accompagnement individualisé des PME à l’international, tout ça commence à payer. Et surtout, il y a un déclic qui se produit dans beaucoup de territoires. »

    « Il faut être courageux pour se lancer à l’export, il y a souvent des craintes là-dessus, mais ça vaut le coup », rassure M. Fekl. Les réformes engagées en France pour abaisser le coût du travail a payé, les entreprises sont plus compétitives. La France a stabilisé ses parts de marchés : elle n'en a pas perdu en 2015, mais n'en a pas gagné non plus.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.