GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 22 Juillet
Lundi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Audrey Azoulay, nouvelle ministre de la Culture et de la Communication

    media Audrey Azoulay, la nouvelle ministre de la Culture et de la Communication. @MinistereCC

    Parmi les nouveaux ministres du gouvernement français remanié se trouve Audrey Azoulay, 43 ans. Jusqu'ici conseillère du président François Hollande, elle passe ce jeudi 11 février de l'ombre à la lumière en devenant ministre de la Culture et de la communication. Elle remplace Fleur Pellerin, une ancienne camarade de promotion à l'ENA, l'École nationale de l'administration.

    Audrey Azoulay est un pur produit de la haute administration française. Après Sciences-Po et l'ENA, cette magistrate à la Cour des comptes passe huit ans au CNC, le Centre national de la cinématographie, dont elle devient le numéro 2. Elle est notamment en charge du numérique.

    Repérée par François Hollande lors d'un voyage officiel au Mexique, il y a deux ans, le chef de l'État aurait confié à un proche : « C'est une fille bien, il faut lui trouver un poste ». Aussitôt dit, aussitôt fait : en avril 2014, Audrey Azoulay devient la conseillère du président sur les sujets culturels, une sorte de « ministre de la Culture bis » : elle gère le dossier complexe des intermittents du spectacle, en parallèle de la ministre de l’époque, Aurélie Filipetti, qui quitte le ministère de la Culture quelques mois plus tard.

    Audrey Azoulay a également la main sur le numérique : elle est pour beaucoup dans la loi Hadopi, pour la protection des droits d'auteur et contre le piratage.

    Elle est aussi une femme de réseaux et d'influence. Fille du conseiller du roi du Maroc, André Azoulay, certains collaborateurs l'ont surnommée « Talleyrand en jupon ». Talleyrand, lui aussi un homme de l'ombre devenu plusieurs fois ministre, au XIXe siècle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.