GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Israël: un ministre clé reste au gouvernement, éloignant la probabilité d'élections
    • Le Cambodge n'autorisera aucune base militaire étrangère sur son sol (Premier ministre Hun Sen)
    • France: de nouveaux rassemblements de «gilets jaunes», opérations escargots et dépôts pétroliers bloqués ce lundi
    France

    Dunkerque: sept hommes interpellés après un tabassage de migrants

    media Des migrants traversent le camp de Grande-Synthe, la «nouvelle jungle» de Calais, le 29 décembre 2015. AFP/Philippe Huguen

    Sept hommes ont été interpellés la nuit dernière, du mercredi 10 au jeudi 11 février, près de Dunkerque, dans le nord de la France. Ils sont soupçonnés d’avoir agressé quatre migrants dans une région où les tensions avec ceux qui rêvent de rejoindre le Royaume-Uni sont de plus en plus fortes.

    C'est en flagrant délit que les 7 hommes ont été interpellés. Sept hommes âgés de 24 à 44 ans qui s'en seraient pris à quatre migrants - probablement quatre Kurdes irakiens. Les victimes se trouvaient sur un lieu de stationnement de camions se rendant au Royaume-Uni; elles essayaient vraisemblablement de grimper clandestinement dans l'un de ces véhicules.

    Pour le procureur de Dunkerque, c'est la première fois que ses services ont à traiter une agression de migrants. Mais à 40 kilomètres de là, à Calais, ce genre d'attaque s'est multiplié ces derniers mois. Depuis le début de l'année, une cinquantaine de personnes se sont plaintes de violences auprès du centre juridique informel installé dans la « jungle », le camp où vivent les candidats à la traversée de la Manche.

    Des violences de plus en plus fréquentes et souvent l'œuvre désormais de milices d'habitants de la région. Des milices qui agissent cagoulées et fréquemment armées de barres de fer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.