GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Aujourd'hui
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Jean-François Copé candidat à la primaire de la droite

    media Jean-François Copé a annoncé sa candidature à la primaire de la droite et du centre sur le plateau de France 2, le 14 février 2016. AFP PHOTO / FRANCE 2

    Sur le plateau de France 2, Jean-François Copé a annoncé dimanche sa candidature pour la primaire de la droite et du centre. Prévue en novembre 2016, elle doit permettre de choisir le candidat à la présidentielle française de 2017.

    « Je serai candidat à cette élection », a déclaré le député-maire de Meaux (région parisienne) sur le plateau de France 2, dimanche. Une décision prise après que les juges ont décidé de ne pas mettre en examen l'ancien président de l'UMP dans l'affaire Bygmalion dans laquelle il est témoin assisté.

    Je crois que je suis prêt et je trouvais très hypocrite de retarder inutilement alors même qu'est arrivée jeudi dernier la décision des juges sur cette triste affaire Bygmalion dans laquelle je n'ai cessé de dire mon innocence.
    Jean-François Copé 15/02/2016 - par France 2 Écouter

    En mai 2014, Jean-François Copé avait dû démissionner de la présidence de l'UMP après l'éclatement de cette affaire autour de dépenses liées à la campagne présidentielle de 2012. L'instruction est toujours en cours.

    Le 20 janvier dernier, il était sorti de son silence avec la publication d'un livre « Le sursaut français ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.