GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 3 Juillet
Lundi 4 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Enquête Dupont-Verlon: les pièces déclassifiées sur le bureau du juge [exclusivité]

    media Nos confrères Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été assassinés le 2 novembre 2013 dans le nord du Mali. DR

    Après de longs mois d'attente, le juge antiterroriste français Jean-Marc Herbaut, en charge de l'enquête sur l'assassinat de nos confrères de RFI, la journaliste Ghislaine Dupont et le technicien de reportage Claude Verlon, à Kidal dans le nord du Mali en 2013, peut à présent consulter les documents du ministère de la Défense relatifs à l'affaire. Ces documents viennent d'être déclassifiés et transmis au juge.

    Comme il l'avait annoncé, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s'est rangé à l'avis de la Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) concernant l'enquête sur l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

    La Commission, qui avait reçu l'ensemble de la documentation relative à l'affaire le 22 décembre dernier, a statué sur 175 pièces fournies par le ministère, autorisant la déclassification d'une bonne partie de ces documents.

    100 nouvelles pièces

    Les membres de la CCSDN se sont penchés sur des centaines de pages de documents. Des télégrammes, des photos, des notes de renseignement... L'ensemble était issu de trois services :

    Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE),
    Direction du renseignement militaire (DRM),
    Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD).

    « Cent documents confidentiels défense ont été déclassifiés », assure le ministère de la Défense. Ces documents d'archive sont arrivés mercredi à la mi-journée sur le bureau du juge antiterroriste Jean-Marc Herbaut.

    Accélérer l'enquête

    Soixante-quinze pièces restent donc secrètes, car la Commission a émis un avis défavorable à leur déclassification. Et dans les documents transmis, plusieurs paragraphes ont été effacés. L'idée est en principe de protéger les modes d'action de l'armée et de ne pas compromettre ses opérations futures.

    Mais le juge disposera cependant, désormais, d'une vision plus large de ce qui a pu se passer autour du 2 novembre 2013 à Kidal. Cette déclassification devrait donc permettre d'accélérer la procédure.

    Le juge peut enfin demander à entendre les militaires français qui apparaissent dans le dossier ou réclamer des précisions sur tel ou tel point. Et ainsi demander à avoir accès à d'autres documents sensibles.

    → À relire : Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux ans après

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.