GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 10 Décembre
Dimanche 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les députés sud-coréens ont adopté ce vendredi, par 234 voix contre 56, une motion de destitution contre la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, la privant de ses pouvoirs exécutifs en raison d'un vaste scandale de corruption.

    France

    France : pour Ayrault, «chacun doit accepter une Europe différenciée»

    media Dans une interview au «JDD», le nouveau chef de la diplomatie française est notament revenu sur le sommet européen autour du «Brexit» et sur le conflit syrien. EMMANUEL DUNAND / AFP

    Dans une interview au Journal du Dimanche, le ministre français des Affaires étrangères estime qu’après les concessions faites au Royaume-Uni lors du dernier sommet de l’Union européenne, il faut bien reconnaître qu’une Europe à deux vitesses existe.

    Selon Jean-Marc Ayrault, « chacun doit accepter une Europe différenciée dans laquelle ceux qui veulent plus d'Europe pourront avancer et ceux qui ne veulent pas aller plus loin n'y feront pas obstacle ». Pour le chef de la diplomatie française, « le Royaume-Uni a toujours eu une position particulière au sein de l'Union européenne, et certains Etats membres ont déjà décidé d'aller plus loin, dans le cadre de la zone euro ou de l'espace Schengen. »

    Ceci dit, le ministre estime que « le socle des principes et des valeurs fondatrices de l'Union demeure ».

    Sur le dossier syrien

    Dans la même interview, Jean-Marc Ayrault lance également des appels aux Russes et aux Américains pour trouver une solution à la crise syrienne. « Les Russes, indique-t-il, doivent cesser leurs bombardements qui servent les intérêts du régime de Bachar el-Assad et concentrer leurs frappes contre le groupe Etat islamique. Il faut aussi que les Américains nous montrent leur détermination, il faut qu'on l'entende et qu'on la voie. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.