GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Valls, El Khomri et Macron unis pour la réforme du Code du travail

    media Le Premier ministre, le ministre de l'Economie et la ministre du Travail, lors d'une visite dans l'usine d'Airbus Hélicoptères à Marignane, dans le sud de la France, le 29 mai 2015 (Photo d'illustration). AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS BERTRAND LANGLOIS / AFP

    Manuel Valls est en déplacement à Mulhouse ce lundi 22 février avec Emmanuel Macron et Myriam El Khomri sur le thème de l'emploi. Une affiche soignée des trois protagonistes de la réforme du Code du travail.

    Avec notre envoyée spéciale à Mulhouse, Valérie Gas

    Manuel Valls, Emmanuel Macron et Myriam El Khomri ensemble pour une visite de terrain, cela n’arrive pas si souvent. Et si le Premier ministre a décidé d’emmener avec lui sa ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et surtout son ministre de l’Economie, de l'Industrie et du Numérique auquel on l’oppose souvent, c’est bien pour faire passer des messages.

    La gauche vent debout

    D’abord sur la réforme du Code du travail qui fait polémique avant même d’avoir été officiellement présentée. La gauche est déjà vent debout contre des mesures qui mettent notamment à mal les 35 heures. Une réforme qui sera défendue par Myriam El Khomri, mais sur laquelle on retrouve la patte d’Emmanuel Macron, à laquelle Manuel Valls tient beaucoup. L’objectif est donc de montrer que tout le gouvernement est uni pour la défendre et la faire passer.

    Briseur de tabous

    Tous unis, mais derrière le Premier ministre qui va donc aussi saisir cette occasion de rappeler quels sont les rôles de chacun et de mettre en scène sa prééminence de chef du gouvernement devant les caméras. Ce lundi, la vedette ne devrait pas être Emmanuel Macron, qui depuis quelques mois tente d’endosser le costume du briseur de tabous, un costume que Manuel Valls entend bien se réapproprier.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.