GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: forte mobilisation des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

    media Des milliers d'opposants à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes ont manifesté samedi 27 février 2016 sur le site prévu pour le projet, au nord de Nantes.. JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

    Une grande mobilisation avait lieu ce samedi près de Nantes pour dire non au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. 15 000 manifestants selon la police, 50 000 à 60 000 selon les organisateurs, étaient présents.

    Avec notre envoyée spéciale à Notre-Dame-des-LandesChristine Siebert

    « Des légumes, pas de bitume », peut-on lire sur les pancartes ou encore « riverains en colère ». Ces manifestants sont là pour dire leur énervement. « On ne veut pas de l'aéroport, il y en a déjà un à Nantes. Ce n'est pas la peine d'en refaire un, exactement le même, à Notre-Dame-des-Landes », s'exclame une protestataire.

    « Ce n'est pas juste comme projet. On fait des grosses réunions comme la COP 21 et derrière on détruit des milliers d'hectares de bocages, ça ne sert à rien. », déplore un autre manifestant. D'autres expriment au contraire leur optimisme. Michel David est paysan et membre de la Confédération paysanne, il réfléchit déjà à l'organisation de la zone après l'éventuelle abolition du projet.

    « Avec la Confédération paysanne, on est mobilisés pour voir si on gagne, ce que j'espère, comment s'organiserait l'installation des paysans après, parce qu'ici il y a des paysans conventionnels, des bios, des zadistes qui ont inventé une autre forme de vie aussi », déclare-t-il. De nombreux zadistes, ces occupants de la zone concernée par le projet d'aéroport, cultivent en effet la terre et expérimentent différentes méthodes d'agroécologie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.