GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 9 Décembre
Samedi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Algérie: arrestation d'un homme soupçonné de liens avec le groupe EI

    media Des bouquets de fleurs ont été déposés par des Parisiens devant le Bataclan, théâtre de l'agression la plus meurtrière des «attentats de Paris» de l'année, le 13 novembre 2015. REUTERS/Benoit Tessier

    Les autorités algériennes ont placé en détention un homme décrit comme un proche du groupe Etat islamique. Le suspect venait tout juste de rentrer dans son pays natal après plusieurs années de résidence en Belgique.

    C’est un jeune homme de 29 ans qui possède la nationalité algérienne et la nationalité belge. Né en Algérie, dans la région de Béjaïa, la presse rapporte qu’il s’était installé en Belgique en 2012 et il travaillait depuis dans la région de Bruxelles.

    Début février, il semble fuir la Belgique et rentre en Algérie sous une fausse identité. Il y a dix jours, une instruction est ouverte. Le jeune homme est convoqué par la justice. Après son audition par le juge d’instruction, il est placé en détention préventive.

    La justice le soupçonne d’être impliqué dans des activités terroristes, en lien avec les attentats de Paris. Selon des sources sécuritaires citées par les médias algériens, le jeune homme faisait partie d’un réseau de recrutement pour l’organisation Etat islamique. Il est suspecté d’apologie du terrorisme. Le parquet de Bejaïa a annoncé que l’enquête se poursuivait.

    Ces dernières semaines, les forces de sécurité ont annoncé plusieurs arrestations de ressortissants étrangers ou binationaux qui tentaient de recruter pour l’organisation Etat islamique. Il y a moins d’un mois, une trentaine de personnes ont été arrêtées dans la région de Boumerdès.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.