GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Plainte contre le cardinal Barbarin pour non dénonciation d'actes pédophiles

    media Le cardinal français Philippe Barbarin, le 8 décembre 2015 devant la cathédrale Saint-Jean, à Lyon. REUTERS/Robert Pratta

    L'affaire prend de l'ampleur. Une plainte vise désormais le cardinal français Philippe Barbarin. L'archevêque de Lyon est accusé par plusieurs victimes présumées d'un prêtre pédophile de n'avoir pas prévenu la justice alors qu'il avait eu connaissance des faits.

    Les faits remontent à la fin des années 1980. Le prêtre Bernard Preynat encadre des scouts, dans la région de Lyon, depuis une vingtaine d'années. Mais en 1991, il est subitement écarté de la tête de ce groupe.

    Aujourd'hui, plusieurs anciens scouts affirment avoir été victimes d'agressions sexuelles de la part de Bernard Preynat. Ce que le religieux a reconnu, et qui lui vaut d'être mis en examen.

    Mais selon son avocat, le prêtre a aussi affirmé aux juges que les autorités ecclésiastiques françaises étaient au courant de ses agissements depuis 1991.

    Ce qui a amené les enquêteurs à ouvrir une enquête préliminaire pour « non-dénonciation de crime » et « mise en danger de la vie d'autrui ».

    Une enquête à laquelle vient de s'ajouter une plainte, déposée par le président d'une association locale de victimes, et qui vise nommément le cardinal Philippe Barbarin.

    L'actuel archevêque de Lyon, dans une interview accordée au journal catholique La Croix, a reconnu avoir eu connaissance des agissements du prêtre en 2007 ou 2008, et n'avoir pas jugé utile de saisir la justice.

    Dans un communiqué, le cardinal Barabrin assure coopérer « sereinement » à l'enquête et affirme n'avoir couvert aucun fait pédophile.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.