GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «C'est avec humilité et détermination que j'accepte la désignation», a déclaré l'ancienne secrétaire d'Etat, lors d'un discours solennel à Philadelphie ce jeudi 28 juillet.

    France

    Ambitieuses et déterminées, les Françaises de demain [portraits]

    media Les futures femmes françaises sont des adolescentes ambitieuses et déterminées. AFP/ MYCHELE DANIAU

    A l’occasion de la Journée internationale des femmes, des adolescentes françaises se confient. Comment s’imaginent-elles dans une dizaine d’années, lorsqu’elles seront femmes. Quel que soit leur vécu actuel, l’ambition, l’indépendance et l’égalité avec les hommes caractérisent ces jeunes filles de l’Hexagone. Reportage.

    A la sortie du lycée Saint-Nicolas, en banlieue parisienne, les filles ont des allures de femmes. Maquillées, ô combien apprêtées, elles n’ont pourtant qu’entre 14 et 18 ans. Yasmine, Jennyfa et Raïhane rigolent à pleins poumons. « Dans dix ans, vous vous imaginez comment en tant que femme ? » Les rires laissent alors la place à la réflexion et au sérieux. « Dans dix ans… »

    Raïhane, Jennyfa, 17 ans, et Yasmine, 16 ans, des adolescentes déjà femmes? Anne Bernas/RFI

    Des ambitions à foison

    « J’espère que j’aurai un métier à hautes fonctions et que je serai mon propre patron », raconte Yasmine, 16 ans, aussitôt interrompue par Jennyfa. « Dans dix ans, j’espère être indépendante, pouvoir être un peu partout dans l’océan indien, pour faire du commerce international. » Quant à Raïhane, 17 ans comme Jennyfa, elle ambitionne rien moins que de travailler dans la communication de crise en diplomatie, et « après, peut-être me marier, mais seulement après ».

    La vie de couple est en effet loin d’être la priorité de ces adolescentes qui rêvent d’indépendance et de liberté. « Quand je serai une femme, je profiterai de la vie, je voyagerai, et puis je ferai le travail que je veux, tout ça avant de trouver un mari et de fonder une famille », confie Rose, 14 ans, qui se rêve en vétérinaire équin. « Je sais que ce sont des études difficiles, mais ça ne me fait pas peur. »

    Pour ces jeunes filles, dont certaines sont originaires des Comores ou du Congo-Brazzaville, les destinations lointaines font partie intégrante de leur future vie de « wonderwomen ». Angélique, elle, se voit même passer une partie de sa carrière loin de chez elle dans le sud-est de la France. « Je me vois infirmière dans l’humanitaire sur le continent africain. » Pour la jeune fille de 17 ans, aider les autres est une priorité, quitte à y laisser sa vie.

    Le courage est l’une des nombreuses caractéristiques que ces jeunes adolescentes ont en commun. En revanche, à l’unisson, elles déplorent que les garçons n’en fassent pas beaucoup preuve et ne ratent pas une occasion de rappeler que, lorsqu’elles seront femmes, elles entendent bien ne pas se laisser marcher sur les pieds par le sexe fort.

    Etre, au moins, l’égal de l’homme

    Rose, 14 ans, future vétérinaire équin. DR

    « La femme ne doit pas être sous-estimée, affirme Jennyfa, yeux noirs de jais, déterminés. Elle ne doit pas être soumise à l’homme, même s’il est riche ou milliardaire ! » Même constat pour ses deux copines Yasmine et Raïhane. Pour elles, qui affirment vouloir être des « femmes modernes », il faudrait plus de femmes à des postes haut placés et plus de femmes-symboles, « comme Coco Chanel », raconte Yasmine.

    « Elles pourront servir de modèle pour les générations futures. Peut-être que nous, plus tard, on pourra devenir des symboles car on aura réussi à franchir tous les stéréotypes, les clichés, etc. » « La femme est aussi capable que l’homme de s’intégrer, de se démener et de s’engager dans n’importe quelle responsabilité », conclut Raïhane, visiblement sur la même longueur d'ondes qu'Angélique qui regrette le peu de femmes en politique française et pour qui Hillary Clinton est un précédent. Quant à Rose, ancienne élue au Conseil municipal des jeunes dans sa ville du Val-de-Marne, elle se dit prête à « représenter la France dans un autre pays ».

    Pour Raïhane, Yasmine et Jennyfa, les femmes qu’elles seront possèderont les qualités « qu’ont les femmes par rapport aux hommes, à savoir la tendresse, l’écoute, la générosité, l’instinct maternel… qui est un énorme avantage…. » « Les femmes, affirme Angélique, endurent beaucoup de choses, comme l'accouchement, et elles sont bien plus courageuses que les hommes ! »

    Angélique, 17 ans, future infirmière dans l'humanitaire en Afrique. Anne Bernas/RFI

    La mère comme référence

    Si Rose voue une admiration pour la jeune chanteuse Louane et qu’Angélique l’est tout autant pour l’actrice Sofia Bush, toutes les jeunes filles ont comme modèle inébranlable leur maman, que ce soit pour leur caractère moral que pour leur apparence physique. « Elle se bat dans tout ce qu’elle fait, elle se donne à fond tout le temps, je voudrais être une femme comme elle, même physiquement, parce que ma mère est très belle », raconte Rose, soucieuse de savoir ce que les autres pensent d’elles. « Je voudrais être comme ma mère, s’exclame Yasmine, c’est une femme forte qui est toujours là pour moi et mes sœurs. »

    Et Jennyfa de porter aux nues sa maman à elle, une femme qui est partie de rien et qui est aujourd’hui « connue et qui a réussi ». « J’espère faire exactement comme elle et aussi lui ressembler parce qu’elle est très belle. » Tout aussi admirative de sa mère, Angélique voudrait elle aussi réussir à concilier un travail, une famille, des enfants, et y parvenir.

    Ambitieuses, visionnaires et déterminées, un peu féministes aussi, les jeunes Françaises entendent bien « faire bouger les choses ».

    A (re)écoutez également : Les adolescentes françaises seront des femmes indépendantes

    Retrouvez tous les articles de notre série «Femmes de demain» ici.

     

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.