GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Septembre
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Présidentielle en France: NKM candidate à la primaire de la droite et du centre

    media Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé mardi soir 8 mars sur TF1 sa candidature à l'élection qui permettra de désigner le candidat de la droite pour la présidentielle de 2017. AFP PHOTO BERTRAND GUAY

    En France, c’est une nouvelle candidature à la primaire de la droite et du centre : Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé mardi soir 8 mars sur TF1 sa candidature à cette élection qui permettra de désigner le candidat de la droite pour la présidentielle de 2017. Après Jean-François Copé et Bruno Le Maire le mois dernier, la députée de l’Essonne est là neuvième personnalité à annoncer officiellement sa candidature. Une annonce suivie par ses soutiens dans un bar du centre de Paris.

    « Oui, je suis candidate… » L’annonce de sa candidature a été accueillie par des cris de joie. Des dizaines de sympathisants de droite, souvent très jeunes, avaient fait le déplacement dans un bar branché du VIe arrondissement de Paris pour apporter leur soutien à l’ancienne ministre.

    Des sympathisants et des militants séduits par son profil atypique. « Je crois qu’elle a une manière différente de faire de la politique, explique Marie-Laure Harel, conseillère municipale Les Républicains à la mairie de Paris, qui est très humble, qui est très accessible et très authentique. Et qu’elle a du courage et des convictions au point de parfois oser faire valoir son avis au sein de sa famille politique, même quand son avis est minoritaire. »

    Dans cette campagne, Nathalie Kosciusko-Morizet entend jouer la carte du renouveau. Un créneau sur lequel Bruno Le Maire a déjà une longueur d’avance. Sur le plan des idées, elle veut incarner une droite modérée, comme Alain Juppé. Sa ligne « se fonde sur deux axes : l’axe de la liberté et l’axe de l’exigence, décrypte Yann, un sympathisant de droite. Liberté sur le plan économique et sociétal. Exigence sur le plan de l’éducation et de la sécurité ».

    Minoritaire dans son propre camp, Nathalie Kosciusko-Morizet parviendra-t-elle à réunir les parrainages nécessaires pour pouvoir être officiellement candidate ? Dans son entourage, on se veut confiant. On parie ainsi sur le soutien de parlementaires centristes. Car l’UDI pourrait décider ne pas présenter de candidat à la primaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.