GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 1 Juillet
Samedi 2 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Affaire Vincent Lambert: Rachel Lambert nommée tutrice de son mari

    media Le neveu de Vincent Lambert et Rachel Lambert, après l'énonciation de l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme, ce 5 juin 2015. REUTERS/Vincent Kessler

    C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Vincent Lambert, cet homme de 39 ans, tétraplégique, plongé dans un état végétatif et hospitalisé depuis 2008 à Reims. Ne suivant pas les réquisitions du procureur de la République qui suggérait la désignation d’un tuteur extérieur à la famille, le tribunal de grande instance de Reims a décidé ce jeudi 10 mars de confier la tutelle de Vincent Lambert à sa femme, Rachel. Contrairement à ses beaux-parents, elle est favorable à l’interruption des traitements qui maintiennent son mari en vie.

    La justice a tranché. C’est Rachel Lambert qui sera la représentante légale de son époux, Vincent Lambert, hospitalisé depuis huit ans, et dans un état végétatif. Elle sera sa voix en quelque sorte. Elle aura pour mission de veiller au respect de sa dignité, elle s’occupera de toutes les questions administratives et patrimoniales. Et surtout, elle sera obligatoirement consultée par les médecins pour toute décision le concernant, y compris une éventuelle décision qui mènerait à l’arrêt de l’alimentation et l’hydratation artificielles qui le maintiennent en vie.

    Son avis ne sera pourtant que consultatif, le dernier mot reviendra toujours au corps médical. Rachel Lambert, soutenue par de nombreux frères et sœurs de son mari, s’oppose depuis des années aux parents de Vincent, catholiques pratiquants, farouchement opposés à la perspective de ce qu’ils appellent « l’euthanasie » de leur fils.

    L’arrêt des traitements vitaux de Vincent Lambert qu’ils avaient plusieurs fois contestés en justice, a finalement été validé d’abord par le Conseil d’Etat français et après, en juin 2015, par la Cour européenne des droits de l’homme. Vivianne et Pierre Lambert se disent aujourd'hui très surpris de la décision de la juge des tutelles. Leur avocat a l'intention de faire appel.

    De son côté, l'avocat de Rachel Lambert, maître Laurent Pettiti se dit satisfait de la décision de la juge de tutelle du Tribunal de Reims. «Je considère que la seule personne qui est à même d'exprimer le point de vue de son mari, qui ne peut plus s'expimer, c'est son épouse. Elle peut désormais - ce qui n'était pas le cas auparavent- représenter son mari sur les questions liées à l'état de santé de son époux. Cela simplifiera les choses.»

    Je ne suis pas surpris de cette décision
    Maître Laurent Pettiti, avocat de Rachel Lambert 10/03/2016 - par Anna Piekarec Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.